Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Formation

Rénovation énergétique, RE 2020 : la formation de la filière bâtiment s'adapte à la crise et s'accélère

Article  |  Bâtiment  |  

La transition écologique des bâtiments impacte les métiers du secteur pour répondre aux exigences en matière de rénovation énergétique et de nouveaux bâtiments bas carbone. Pendant cette crise sanitaire, la formation professionnelle s'adapte et s'étoffe.

Rénovation énergétique, RE 2020 : la formation de la filière bâtiment s'adapte à la crise et s'accélère

Malgré la Covid-19, les offres de formations se déploient pour accompagner la montée en compétences des professionnels du bâtiment sur le marché de la rénovation énergétique et pour préparer l'arrivée de la réglementation environnementale (RE2020) dans le neuf.

Améliorer la performance énergétique des bâtiments, diminuer leur impact carbone et garantir le confort d'été pour résister aux épisodes de canicule. Tels sont les trois objectifs majeurs fixés par la RE 2020 des constructions neuves qui est prévue à partir du 1er janvier 2022. Elle remplacera la RT 2012, réglementation thermique actuellement en vigueur. Sa mise en œuvre passera par la transformation progressive des techniques de construction et la modification des pratiques professionnelles. Toute la chaîne des acteurs est concernée : les maîtres d'ouvrage, les donneurs d'ordre, les constructeurs, les promoteurs immobiliers, industriels mais aussi les maîtres d'œuvre qu'il s'agisse de bureaux d'études, des architectes et des artisans.

Se former en présentiel ou à distance à la RE 2020

Pour répondre aux besoins en nouvelles compétences qu'implique notamment le critère carbone, le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) a renforcé ses offres de formations professionnelles inter et intra-entreprises. « En 2021, la transition écologique est au cœur des thématiques de formations proposées par le CSTB. Notre offre comporte de nombreuses nouveautés notamment en lien avec la future réglementation RE 2020, qui s'adresse aux maîtres d'ouvrage et aux maîtres d'œuvre », souligne Patrick Morand, directeur Éditions et Formations au CSTB.

 
La RE 2020 prend en compte le poids carbone d'un produit, d'un matériau sur l'ensemble de son cycle de vie. Les architectes et les bureaux d'études qui effectuent des calculs thermiques réglementaires vont avoir à intégrer cette dimension de l'ACV.  
Patrick Morand, directeur Éditions et Formations au CSTB
 
Depuis le premier confinement, le CSTB a mis en place des classes virtuelles pour développer son offre de formation en distanciel et traiter de sujets prospectifs tels que l'ACV - analyse du cycle de vie - en phase conception. « La RE 2020 prend en compte le poids carbone d'un produit, d'un matériau sur l'ensemble de son cycle de vie. Les architectes et les bureaux d'études qui effectuent des calculs thermiques réglementaires vont avoir à intégrer cette dimension de l'ACV », explique M. Morand. Le CSTB propose aussi des classes virtuelles aux professionnels pour passer du label E+C- (Énergie-Carbone) à la RE 2020 ou dédiées aux outils d'éco-conception et d'aide à la décision. « Aujourd'hui, beaucoup de professionnels privilégient encore la formation présentielle parce qu'elle permet des échanges faciles et spontanés avec le formateur et les autres stagiaires. Les classes virtuelles qui permettent, à la différence du e-learning, d'avoir des interactions avec le formateur et les autres participants, sont donc amenées à se développer », constate M. Morand.

Le CSTB dispense en outre des formations « hybrides », certains stagiaires étant en présentiel alors que d'autres sont en distanciel. Enfin, en partenariat avec Certivéa, filiale du CSTB, le CSTB propose des formations, à la fois en présentiel et en distanciel, sur les labels et les certifications environnementales pour des bâtiments performants et responsables.

Rénovation énergétique : Feebat a déjà formé plus de 180 000 professionnels

La rénovation énergétique des logements et bâtiments publics est aussi une priorité nationale. Tous les acteurs de la filière vont devoir continuer à se former, notamment grâce au programme Feebat. Avec plus de 180 000 personnes formées depuis 2008, Feebat est la référence de la formation professionnelle à la rénovation énergétique. Ses formations portent sur la conception (audit énergétique, rénovation globale, etc.) et sur la mise en œuvre (isolation, menuiseries, chauffage, ventilation, énergies renouvelables thermiques, etc.). Feebat s'adresse aussi bien aux artisans qu'aux architectes ou bureaux d'étude.

Pour s'adapter à la crise sanitaire et aux dernières exigences en termes de rénovation énergétique, trois nouveaux modules, tout ou en partie à distance, ont été développés. Deux visent notamment à former les professionnels à l'audit énergétique en maison individuelle, indispensable avant travaux pour qu'un ménage puisse bénéficier de l'aide MaPrimeRénov'. Le module Feebat Renove (devenir responsable technique en rénovation énergétique du bâtiment) prépare les professionnels à obtenir la qualification Reconnu garant de l'environnement (RGE). Cette qualification est exigée pour MaPrimeRenov'.

Constructys, qui est l'opérateur de compétences de la construction, participe au financement des formations Feebat pour les salariés du secteur du bâtiment. En 2019, 1503 stagiaires avaient été formés Feebat, via une demande de financement Constructys. Et 1,3 million d'euros avaient été engagés par l'opérateur. Constructys finance également un certain nombre de parcours, hors Feebat, liés à la rénovation énergétique. « Il s'agit de formations sur l'isolation thermique (isolation par l'extérieur, isolation des combles, connaissance des matériaux etc.), d'installateurs thermiques (formations en lien avec l'installation et la maintenance des chaudières), de formations pour les installateurs d'équipements d'énergies renouvelables, majoritairement des panneaux solaires thermiques ou photovoltaïques, mais aussi des pompes à chaleur », explique Constructys. Une partie de ces formations bénéficie du label Qualit'ENR. Constructys finance par ailleurs des formations plus généralistes sur l'efficacité énergétique, comme, par exemple des parcours de « techniciens en efficacité énergétique et énergies renouvelables ».

L'économie circulaire, nouvelle tendance des attentes des acteurs

Autre sujet émergent dans lequel le CSTB est engagé : l'économie circulaire. « C'est un sujet qui monte, où l'on se pose la question de la déconstruction, du réemploi et qui concerne aussi bien la maîtrise d'œuvre que la maîtrise d'ouvrage, sensible à la valorisation de son patrimoine », souligne Patrick Morand.

Partager