En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Retour aux archives de l'agenda

Debat : Agromateriaux et biocarburants : un avenir prometteur ? Comment y puiser sans epuiser ?

Conférence grand public - 4 juin 2009
Toulouse (31) - France
17h

La substitution à terme des ressources fossiles par les ressources renouvelables fournies par la biomasse est dans tous les discours. En parallèle, sur fond de réchauffement climatique inexorable la réduction de l'émission des gaz à effet de serre est devenue une nécessité impérieuse. Ces deux axes vont naturellement dans le sens du développement durable, mais est-il évident que c'est de manière concourante ? En sens inverse, nos comportements de consommateurs nous fait désirer des produits détenteurs de propriétés d'application de plus en plus sophistiquées.

Dans plusieurs domaines d'usage courant, les carburants et les matériaux sont de plus en plus souvent substitués par des produits issus de l'agriculture. D'autres débouchés se profilent dans les secteurs clés de l'industrie automobile, alimentaire et du bâtiment . Dans la quête actuelle de combustibles moins émetteurs de gaz à effet de serre, des techniques mises au point grâce à la chimie verte et appliquée à la valorisation énergétique de la plante entière ou de déchets de bois permettront de puiser, dans le réservoir végétal renouvelable non dédié à l'alimentation, la part nécessaire de biocarburants dont notre société a et aura besoin. Mais va-t-on vers une concurrence dramatique entre besoins alimentaires et besoins industriels ? Faudra-t-il chercher d'autres sources de biomasse non concurrentes et assurant des gisements réalistes ?

Un projet national soutenu notamment par l'Ifremer et le CNRS a pour objectif de produire un biodiesel à partir de micro-algues ! Cette ressource a-t-elle un avenir prometteur ? La production de carburant à partir de micro-algues est-elle réellement non polluante ? Les espèces végétales cultivées pour produire du carburant « vert » risquent-elles d'accélérer le réchauffement climatique ou d'épuiser les sols par suite de leur culture intensive ?

Enfin, en matière d'agro-matériaux , y-a-t-il l'espoir d'une économie réaliste capable de subvenir à des besoins massifs ? Est-on sur que les agro-matériaux seront intrinsèquement plus « sûrs » que les produits remplacés ? A titre d'exemple, des agro-matériaux et des plastiques biodégradables sont élaborés à l'échelle industrielle à partir de sous produit issus du tournesol ou du maïs. Ainsi, après mise en forme, les tourteaux de tournesol trouvent une deuxième vie sous la forme de pots de repiquage entièrement compostables. Qui plus est, provenant du végétal, ils sont de fait entièrement biodégradables tout comme le sont des huiles de tronçonneuses de substitution pour l'industrie forestière. L'amidon de maïs peut quant à lui être transformé en bio-plastique et trouve ainsi de nombreuses applications dans le domaine de l'emballage alimentaire. Sommes nous surs de l'innocuité de ces agromatériaux pour la santé humaine ?

Et enfin, Agromatériaux et biocarburants peuvent-ils être les moteurs de la relance économique si attendue ?

Contact :
Sylvie Soler, INP-ENSEEIHT
Tél. : 05 61 58 82 26
Portable : 06 26 27 23 48
Courriel : sylvie.soler@enseeiht.fr

Renseignements

Lieu de l'événement
Centre de Congrès Pierre Baudis
11 esplanade Compans Caffarelli - Toulouse (31) - France

Partagez sur…