En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

François Bayrou

Elections présidentielles : détails des propositions des candidats Actu-Environnement.com - Publié le 21/03/2007
Elections présidentielles : détails des...  |    |  Chapitre 3 / 15
   
François Bayrou
   
- Création d’un poste de vice-Premier ministre du développement durable , chargé de mesurer l’influence de tout choix politique (social, environnement, économique…) sur le long terme. La France doit mettre en place un ministre de premier rang en charge du long terme chargé d’incarner sur le long terme cette nouvelle écologie politique et d’en assurer sa mise en œuvre effective dans une perspective rigoureuse de développement durable. Il concentrera les services chargés jadis de la planification, et sera doté d’une autorité réelle sur l’équipe ministérielle et les représentants de l’Etat , est-il indiqué sur le site Internet du candidat.

- Priorités seront donnés à l’isolation de l’habitat et des bâtiments, aux énergies renouvelables et à la diminution des gaz à effet de serre . Pour cela, François Bayrou souhaite mettre en œuvre un plan national Ecologique, fondé d’abord sur une augmentation substantielle de l’effort de recherche (nouvelles énergies, nouveaux matériaux…). Mais le député des Pyrénées-Atlantiques souhaite également faire des économies d’énergie. Des économies d’énergie sont à encourager, parfois à prescrire dans le domaine de la construction : le volet « bâtiment écologique » du Plan national, secteur très porteur d’emplois, comportera donc un renforcement des normes pour les constructions neuves et la réhabilitation de l’ancien et la valorisation des travaux scientifiques sur les maisons à énergie positive. Les marchés publics devront montrer l’exemple dans ce domaine, afin de faire baisser les coûts d’installation, aujourd’hui trop élevés, de ces installations . Economies d’énergie encore dans le domaine des transports : motorisation mixte, limitation du poids des véhicules, affichage obligatoire de la consommation instantanée, usage des véhicules non-polluants par les services publics en milieu urbain…. Ainsi que dans l’industrie et l’agriculture.
Le candidat UDF souhaite fixer des objectifs en matière d’énergies renouvelables et de biocarburants. Il faut préparer d’ores et déjà l’après pétrole grâce à la mise en œuvre d’un plan pour les énergies renouvelables qui mettra l’accent sur les biocarburants, l’énergie solaire thermique et photovoltaïque, le développement de la filière bois, de la géothermie et la valorisation de la biomasse. Les recherches sur les énergies du futur comme les énergies marines, le solaire thermodynamique, la séquestration du CO2 ou les piles à combustibles seront encouragées .

- Plan agriculture écologique qui programme une diminution des engrais azotés dans l’agriculture et facilitera le développement des productions par l’utilisation de technologies nouvelles plus favorables à l’environnement.

- Lutte contre les nuisances sonores , en particulier par l’extension de la création de communautés aéroportuaires, la taxation des véhicules, notamment à deux roues, bruyants ou le renforcement des sanctions contre leurs utilisateurs.

- Fiscalité écologique avec la planification, sur le long terme, notamment par le biais de la fiscalité carbone, d’une régulation des prix des énergies fossiles , d’un assortiment des investissements réducteurs de pollution ou de dépense énergétique, d’avantages fiscaux plus incitatifs. Rendre plus contraignant encore l’application du principe de précaution et la règle du pollueur payeur sont également mentionnés dans le programme. Le concept de fiscalité « neutre » a vécu. Les grands défis environnementaux qui posent désormais la question de la survie de notre planète, prescrivent une révolution comportementale complète. Dans cette approche, les choix fiscaux sont un levier décisif . Le candidat s’est ainsi prononcé en faveur de la taxe carbone de Nicolas Hulot. Je suis favorable à l’instauration d’une taxe carbone, ainsi qu’à la réorientation des subventions agricoles. Ces deux décisions doivent être envisagées et promues à l’échelon européen. Les revenus de la taxe carbone permettront de réduire les charges sociales qui pèsent sur le travail. D’une manière générale, l’UDF se prononce en faveur d’un recours plus important à l’éco-fiscalité. Il faut qu’il soit plus cher de polluer que de ne pas polluer. Une fiscalité écologique est absolument nécessaire .

- Plan en faveur de l’éducation et de la prévention car en chaque citoyen, et notamment en chaque jeune, existe un potentiel considérable de progression en matière de respect de la nature. .

- Le nucléaire continuerait à garder une place importante dans l’arsenal énergétique de l’Hexagone . La France ne pourrait pas remplir ses engagements en matière de gaz à effet de serre (réduction drastique des émissions) sans le nucléaire , indique François Bayrou. Nous avons mis au point, au prix de lourds investissements, une filière de qualité. Néanmoins, celle-ci comporte des risques immédiats (sûreté des installations) et lointains (stockage des déchets) qu’on ne doit pas négliger , ajoute le candidat de l’UDF. De ce fait l’Etat doit conserver les moyens de contrôle indispensable, mais aussi la plus grande transparence s’impose : publication des informations, caractère contradictoire des études, saisine étendue de l’autorité de sécurité nucléaire . Concernant l’EPR, François Bayrou souhaite une remise à plat de la réflexion.

- Autorité indépendante d’alerte avec une autorité indépendante d’alerte qui aurait pour fonction de signaler les problèmes de santé publique, comme cela aurait pu être fait par exemple l’amiante, le sang contaminé ou encore les hormones de croissance.

- Au sujet des OGM, le candidat UDF prône la transparence et la démocratie car le sujet des OGM révèle le manque de démocratie dans notre pays. Comment peut-on accepter que, sur une question aussi importante, qui nécessite des débats approfondis, les élus du peuple aient été tenus pour quantité négligeable ? C’est une preuve du dysfonctionnement de notre démocratie que le Parlement n’ait pas été invité à discuter des OGM. Je suis pour que le Parlement puisse se saisir du sujet des OGM, qu’il ait la possibilité de se prononcer sur des analyses, et de voter des résolutions , indique-t-il sur son site Internet.
Aussi, s’il est élu, il demandera à l’Académie des sciences un rapport sur ce que recouvrent les OGM comme risque de dissémination […] pour l’alimentation et la recherche pharmacologique . Il a confirmé, lors de sa visite au Salon de l’agriculture, le 6 mars dernier aux associations de défense de l’environnement regroupées au sein de l’Alliance pour la planète, qu’il s’engageait en faveur d’un moratoire sur toutes les cultures d’OGM en plein champ.

- La politique des transports doit répondre à l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre car les enjeux sont immenses : réduire la place de l’automobile, promouvoir l’usage des biocarburants, développer la voiture mixte électrique/thermique — demain tout électrique, espérons-le -, c’est-à-dire tout ce qui est de l’ordre de la sobriété en matière de transports , estime-t-il. Ainsi, il envisage l’affichage obligatoire de la consommation instantanée dans les véhicules, de même qu’une réduction de la vitesse sur les routes de 10 kilomètres par heure. Je crois que les gens pourraient l’accepter , déclare François Bayrou.
Le candidat veut développer les véhicules mixtes thermique/électrique et encourager leur allègement et défend également la nécessité de grands équipements dans le domaine du transport : trains à grande vitesse, ferroutage et voies fluviales et maritimes pour transporter le fret.

- Inscription du développement du bio comme un élément de la stratégie pour revivifier les territoires ruraux et la profession agricole . Cela suppose, selon lui une nouvelle orientation de la PAC . Ce système d’aides décourage un certain nombre d’agriculteurs de se lancer dans l’agriculture biologique. Je propose donc une nouvelle orientation de la politique agricole commune, un changement permettant une diversification plus grande de la production , indique-t-il sur son site Internet.

- Respecter l’objectif 20 % que vient de prendre l’UE en matière d’ENR . Par la voie de Charles-Amédée de Courson, Député de la Marne qui représentait, François Bayrou, le 12 mars dernier au colloque du Syndicat des Energies renouvelables, le candidat propose :

1 - Amélioration de l’efficacité énergétique
• Mettre en place un cadre communautaire pour la taxe carbone, son niveau et son évolution dans le temps pour que les acteurs économiques puissent faire des choix en la matière
• Réfléchir à un système qui décharge l’exportation française et européenne du coût des normes environnementales vers les importations.
• Renforcement des normes et notamment des labels d’efficacité énergétique dans le neuf et la rénovation

2 - Développement des énergies renouvelables et réduction émissions de CO2
• Augmenter la part de l’électricité issue de sources renouvelables
• Développer l’oxygénation des carburants et accroître la recherche sur les filières de deuxième génération : maintenir les tarifs spéciaux bioéthanol, maintenir la TGAP,
• Développement de l’utilisation du bois-énergie
• Élargir dans un cadre communautaire la mise sous quotas de CO2 à d’autres domaines comme le chauffage urbain
• Amplifier l’utilisation des crédits d’impôts, élargissement à l’habitat collectif
• Développement de l’énergie éolienne en levant les problèmes qui existent (comme les interférences radar), et en utilisant des outils utiles comme les zones de développement de l’éolien (ZDE).

© Tous droits réservés Actu-Environnement
Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur.

Retour au sommaire

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager