En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'audit

Mettre en place un système de management intégré Actu-Environnement.com - Publié le 02/11/2010
Mettre en place un système de...  |    |  Chapitre 5 / 8
Les audits figurent comme un outil de management pour le suivi et la vérification de la mise en œuvre effective de la politique d'une organisation. Ils couvrent les activités de certification, d'enregistrement extérieurs ou encore d'évaluation et de surveillance de la chaîne d'approvisionnement d'une organisation.
Les référentiels de SM ne spécifient pas la fréquence de l'audit interne, mais la pratique en impose au minimum un par an.

L'ISO 19011

L'ISO 19011 publiée en 2002 est une norme internationale de recommandations pour mener de manière cohérente les audits internes et externes de systèmes de management de la qualité et de l'environnement (SMQE). Que ces SM soient intégrés ou non, cette norme permet de combiner leurs audits respectifs.

La certification

La démarche de certification d'un SM est un moyen pour l'organisation de faire-valoir la conformité à la norme sur un site particulier. Une certification, qui se traduit par la délivrance d'un certificat, est une attestation d'évaluation de la conformité du SM mis en place par l'organisation. Cette évaluation est réalisée tous les trois ans lors d'un audit externe par une tierce partie accréditée COFRAC. Actuellement en France, 28 entreprises sont accréditées COFRAC selon les exigences de la norme ISO/CEI 17021 pour les certifications ISO 9001 et ISO 14001. Un marché très concurrentiel.

Dans le secteur privé, la certification Iso 14001 ou Iso 9001 peut être une exigence du client. Elle offre une reconnaissance et un langage commun sur le marché international. Cependant, en période de crise, ce n'est pas forcément le critère qui prime à l'obtention du marché : les acheteurs, par exemple, ont des contraintes fortes et exigent surtout de leurs fournisseurs des prix bas et une très grande réactivité.
Selon le Code des marchés publics, par contre, nulle collectivité n'a le droit d'exiger dans un marché public que l'entrepreneur ait telle certification ou tel label. Dans l'appel d'offres, tant sur le marché courant français que sur le marché européen, il est interdit de mettre des critères permettant de favoriser l'une ou l'autre des entreprises qui y répondent. Par contre, il peut être demandé que l'organisation soit dans une démarche qualité, ce qui se concrétise par la présentation d'un manuel qualité avec un responsable qualité. Même si ce n'est pas un critère décisif, cela fait partie des attentes de plus en plus courantes. En outre, si la collectivité est elle même engagée dans une démarche de certification, elle crée un effet de levier chez ses partenaires.

La qualification professionnelle

La qualification professionnelle est une attestation de conformité délivrée par une tierce partie - un organisme fédérateur des entreprises du secteur -, de l’aptitude qu'a l'entreprise à démontrer sa capacité à réaliser des prestations. Elle ne repose pas forcément sur un audit externe.

© Tous droits réservés Actu-Environnement
Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur.

Retour au sommaire

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager