En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Simplifier les symboles apposés sur les produits contenant des substances dangereuses

Pour mieux informer des risques encourus par les expositions répétées aux substances dangereuses, Mme Kosciusko-Morizet a déposé un projet de loi pour imposer un symbole commun aux produits courants contenant au moins une de ces substances.

Risques  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Enregistrée à la Présidence de l'Assemblée nationale le 9 février 2005, une proposition de loi visant à imposer la présence d'un symbole commun à l'ensemble des substances dangereuses visées à l'article L. 5132-2 du code de la santé publique sur les emballages des produits de consommation courante contenant au moins une de ces substances a été présentée par Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, députée de la 4e circonscription de l'Essonne (78).

Pour cette jeune députée de 31 ans qui s'est déjà illustrée en prenant fermement partie pour la Charte de l'Environnement, il n'est pas question de boycotter ces produits, pas plus que de renoncer aux progrès réalisés grâce à la chimie, mais [...] d'alerter sur les risques qu'une consommation excessive de certains produits [...] peut faire peser sur la santé.

La députée estime que la signalisation actuelle est insuffisante (multiple, complexe, trop peu visuelle) et ne satisfait pas aux nécessités de prise de conscience des risques d'exposition récurrentes.

Devant l'Assemblée nationale, elle a indiqué l'évolution alarmante de pathologies (cancers, asthme, bronchiolites), constaté dans l'ensemble des pays industrialisés. L'asthme a par exemple augmenté de 150 % en quinze ans et concerne aujourd'hui 1 enfant sur 7.
Elle a invité les députés à s'interroger sur les effets des pollutions sur la santé et notamment l'exposition chronique aux substances chimiques.

Le gouvernement avait présenté un plan national santé et environnement (PNSE) en juin dernier, premier projet de prise en compte globale de cette problématique. Ce PNSE, établi pour la période 2004 – 2008, rassemble les actions que le Gouvernement devra mettre en œuvre pour réduire les atteintes à la santé des Français liées à la dégradation de notre environnement (air, eau, produits chimiques). Il vise notamment à améliorer les connaissances sur l'impact des substances chimiques et leur contrôle.

Réactions4 réactions à cet article

 
Picto "CMR"

Faufdrait surtout un Picto "CMR"!

pierre | 23 juin 2005 à 12h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
erratum : essonnes dpt 91

empecheur de tourner en rond | 23 juin 2005 à 13h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 
???

C'est bien de vouloir avertir encore mieux les consommateurs des produits nocifs mais ca ne les empêchera pas d'acheter ces produits souvent devenus usuels et indispensables. Le gouvernement ferait mieux de remettre en cause le système qui accorde le droit de vente d'un produit sans que son effet sur la santé à long terme n'ait été établi. Sinon, la chose se reproduira encore et encore, le produit ne sera interdit qu'au bout de 10 ans, puis vendu dans les pays ou la réglementation n'est pas aussi regardante (DDT).

crevette | 23 juin 2005 à 16h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
c serait bien !!

Ce serait bien que enfin on ait un étiquetage respectueux du consommateur et qui indique à la fois tous les composants entrant dans la fabrication du produit en plus de leur nocivité.
Je pense notament aux phtalates qui, nocifs et cancérigènes sont présent partout mais non mentionnés par les industriels, trop content de leurs propriétés.
A savoir, paraît-il, que les produits ne sont mentionnés sur l'étiquette que si la dose contenue est mortelle chez l'annimal!
Je trouve scandaleux que des industriels, alarmés par des scientifiques, continuent de faire l'autruche au détriment de la santé et de l'environnement pour se remplir les poches!
Ce monde là est difficile à faire bouger, alors il faut encourager toutes les initiatives qui vont dans le bon sens et celle-ci y va je pense.
Donc, continuez Madame!

guigui | 24 juin 2005 à 11h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager