En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le groupe Veolia renforce son activité de traitement de déchet au Royaume-Uni

Alors que le groupe vient de démarrer un contrat de 26 ans avec le Comté de Nottingham, il annonce l'acquisition du groupe Cleanaway UK, opérateur majeur au Royaume-Uni dans les services de collecte des déchets municipaux et industriels.

Gouvernance  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Veolia Environnement vient d'annoncer l'acquisition, auprès de Brambles Industries Limited et de Brambles Industries plc, de la société Cleanaway Holdings Limited ou Cleanaway UK. L'acquisition s'effectuera par le biais de sa division déchets Veolia Propreté pour un prix de 595 millions de livres sterling soit 859 millions d'euros.
Avec un chiffre d'affaires de 684 millions d'euros, Cleanaway UK est un opérateur majeur au Royaume-Uni dans le domaine des services de collecte des déchets municipaux et industriels, et de services intégrés de gestion de déchets, s'appuyant sur un réseau national de dépôts, de stations de transfert et quatre sites d'enfouissement. La société exploite un incinérateur de déchets dangereux ainsi que deux centres de recyclage de matériaux, à Greenwich et à Rainham. Cleanaway UK emploie plus de 7.500 collaborateurs.

À travers cette acquisition, Veolia Environnement souhaite renforcer sa position dans le secteur de la gestion des déchets au Royaume-Uni tant pour les marchés industriels que pour celui des collectivités locales en complétant ses offres. Le groupe mise sur cette transaction pour conforter l'activité du groupe avec les collectivités locales par l'addition de nouveaux services et de nouveaux contrats, pour doubler la taille de son activité commerciale en déchets industriels banals et assurer une meilleure couverture géographique, tout en complétant le portefeuille actuel d'équipements de recyclage et de traitement. Pour Henri Proglio, Président Directeur Général de Veolia Environnement, cette acquisition nous permettra d'accélérer notre croissance organique dans le secteur industriel et dans le domaine des PFI par l'extension de notre réseau commercial et par un accès élargi auprès des autorités locales et des grandes entreprises industrielles.
En effet, comme le démontre la signature récente du contrat du Nottinghamshire également au Royaume-Uni, le groupe est actif dans le domaine des PFI (Private Finance Initiative), modèle anglais de financement permettant l'utilisation de capitaux privés dans le financement des dépenses publiques. D'une durée de 26 ans, ce contrat porte sur la gestion globale des déchets ménagers du Comté de Nottingham au nord de Londres pour un montant cumulé estimé de 1,2 milliard d'euros sur la durée. L'accord pose comme objectif ambitieux d'atteindre le taux de recyclage de 52% en 2020 et d'accroître la part de valorisation agronomique et énergétique des déchets du Comté en développant des solutions alternatives à la mise en décharge, conformément aux directives européennes et à celles du Gouvernement britannique. Pour y parvenir, Veolia Propreté mettra en place une filière qui prévoit la construction et la gestion de nouvelles unités de traitement et de valorisation. Ainsi, les 460.000 tonnes de déchets produites annuellement par les 750.000 habitants du Comté devraient être valorisées et recyclées au maximum.
Veolia Propreté investira donc 205 millions d'euros au cours des six premières années du contrat pour le développement par tranches successives des nouvelles installations. La filière globale comprendra entre autres, un centre de tri à Mansfield, une plate-forme de compostage dans le Central Nottinghamshire, de nouvelles stations de transfert à Newark et Worksop, une nouvelle déchetterie à Worksop et une nouvelle unité de valorisation énergétique dans le secteur du Greater Nottingham à Mansfield / Ashfield. D'une capacité de 180 000 tonnes par an l'unité produira 15 MWh d'énergie qui sera revendue au réseau national.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager