Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Prototype de l'Altima Hybride présenté dernièrement par Nissan

Le 2 juin dernier, Nissan a présenté à l'essai un prototype de l'Altima Hybride, véhicule hybride basé sur la berline commercialisée aux Etats Unis et développé en coopération avec Toyota.

Transport  |    |  Actu-Environnement.com
Le 2 juin dernier, Nissan a présenté à l'essai un prototype de l'Altima Hybride, véhicule hybride basé sur la berline commercialisée aux Etats Unis et développé en coopération avec Toyota.

Ce véhicule est présenté comme un véhicule hybride de la nouvelle génération avec un rendement énergétique supérieur à celui des voitures compactes et devrait rejoindre les concessions dans deux ou trois ans.

Le principe du véhicule hybride est de combiner deux sources d'énergie pour assurer sa propulsion : une motorisation électrique et une motorisation thermique. On distingue deux familles d'hybrides : les hybrides série dans laquelle la propulsion est uniquement électrique, l'énergie thermique n'étant là que pour produire de l'énergie électrique en cas de besoin ; et les hybrides parallèles, dans laquelle la propulsion est mixte, électrique,thermique ou les deux simultanément. Notons que tous les types de moteurs thermiques sont compatibles avec l'hybridation : moteur à explosion, turbine… Ils peuvent fonctionner à l'essence, au GPLc, au gazole, à l'hydrogène, au diester… Les principaux avantages présentés par les véhicules hybrides sur l'environnement sont les faibles émissions de CO2 et de gaz d'échappement.

Ce véhicule qui associe le moteur essence Nissan à quatre cylindres et les nouveaux composants ((boîte-pont, inverseur, batterie et groupe régulateur) du système hybride fournis par Toyota Motor Corporation, l'Altima Hybride est le premier prototype à avoir été réalisé par Nissan sous l'accord signé par Nissan et Toyota en septembre 2002 selon lequel Nissan produirait 100.000 véhicules hybrides en l'espace de cinq ans.
Dans le cadre de cet accord, Toyota fournit les composants du système hybride et Nissan développe le moteur et l'adapte pour obtenir un ensemble homogène, performant., économique et respectueux de l'environnement.

Par ailleurs, Nissan continue a développer actuellement des technologies pour l'amélioration des motorisations Diesel et poursuit ses recherches dans le domaine des véhicules à piles à combustible avec le X-Trail FCV, déjà utilisé par certaines compagnies japonaises.

La majorité des constructeurs pensent, à l'instar du président de Ford, que la propulsion hybride n'est qu'une étape intermédiaire, l'avenir appartenant aux véhicules à piles à combustible. Le directeur général de Toyota s'etait, pour sa part, déclaré confiant dans l'avenir des véhicules hybrides et pourraient représenter 20 % des ventes d'ici à 2010.

En 1997, Toyota avait commercialisé la première voiture hybride de grande série au monde et a présenté recemment sa nouvelle Prius disponible en France depuis le mois de mars dernier.

Ce véhicule a occupé la 1ère place dans la catégorie essence ( classement ademe) avec une performance CO2 de 104 g/km mais ne s'est diffusée qu' à une quinzaine d'exemplaires. La peur de la nouveauté, autant que le prix (25.000 euros environ) explique sa faible audience mais s'est pourtant bien vendue au Japon, en Californie et en Suisse et très peu en Europe.

Réactions4 réactions à cet article

 
succès commercial ou échec ?

J'ai lu le contraire de ce que vous communiquez dans cet article au sujet de la Toyota Prius, à savoir que tous les exemplaires disponibles pour le marché français avaient été vendus en quelques mois.
Sinon, heureux que d'autres fabricants offrent des solutions hybrides. Les constructeurs français vont-ils enfin se lancer sur ce marché ?

GP | 08 juillet 2004 à 19h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:succès commercial ou échec ?

Bonjour,

La dernière étude de l'Ademe portant sur les statistiques de pollution automobile (dont vous pourrez retrouver une synthèse à l'adresse https://www.actu-environnement.com/ae/news/545.php4 ) fait état de 15 véhicules vendus sur l'année 2003... Peut-être que les exemplaires disponibles sur le marché français étaient-ils peu nombreux...
Quoi qu'il en soit, le fait est que nous n'avons malheureusement pas très souvent l'occasion de croiser des Prius sur la route.

Bien cordialement

Carine Seghier

Carine Seghier | 08 juillet 2004 à 19h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Sans sujet

Pas de message

Anonyme | 18 mai 2006 à 16h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:succès commercial ou échec ?

Tant que l'autonomie et les infrastructure ne seront pas au rendez-vous de la propulsion par Pile à combustible, l'hybride à un avenir.
Le monde ainsi que les budget de recherche Européen vont faire avancer très rapidement la PAC. Il manque simplement des projets à mettre en place, mais les énergie traditionnelle ne sont plus un avenir, si bien que la commercialisation bien que pauvre sera prochainement exponentielle, nous iront même sur des locations plutôt que sur des achats. Nous paierons la disponibilité à la conduite du véhicule. Tout reste à faire!

BP | 12 juillet 2007 à 15h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager