En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le consortium italien Autostrade va mettre en œuvre l'éco-redevance poids lourds en France

Transport  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Le consortium mené par le groupe italien Autostrade a été choisi dans le cadre d'un appel d'offres lancé en mai 2009 par le ministère de l'Ecologie pour mettre en oeuvre l'écoredevance poids lourds en France, prévue fin 2012, a annoncé le 18 janvier le ministère.

Le consortium est piloté par Autostrade, qui en détient 70%, associé aux groupes français Thales (11%), SNCF (10%), SFR (6%) et Steria (3%).

Ce contrat, qui sera attribué définitivement "au cours des prochains mois", est "d'une durée de treize ans et d'une valeur de plus de 2 milliards d'euros", a précisé de son côté Atlantia, la maison mère d'Autostrade dans un communiqué. Il prévoit "la réalisation et la gestion d'un système de télépéage satellitaire".

Le consortium était en concurrence avec le groupement réunissant Sanef SA, la Caisse des dépôts et consignations, Egis Projects SA, Atos Wordline SAS et Siemens Project Ventures GmbH; un autre groupement réunissant France Télécom SA, CS Systèmes d'Information, ETDE SA, Kapsch TrafficCom AG, FIDEPPP, SEIEF et DIF Infrastructure II BV, et enfin la société Billoo Development BV.

Tous les poids lourds à partir de 3,5 tonnes seront soumis à l'écoredevance, soit 600.000 véhicules immatriculés en France et environ 200.000 étrangers circulant sur les 12.000 km du réseau routier national et sur les 2.000 km de routes départementales. La recette brute attendue par l'Etat est de 1,2 milliard € par an. Les coûts de collecte étant estimés à 20%.

Pour Michel Dubromel, responsable du réseau Transports et Mobilité Durables de France Nature Environnement (FNE), ''cette mesure permettra de faire payer aux poids lourds le coût d'utilisation des infrastructures ainsi que les dégradations qu'ils génèrent. Selon le Service d'étude sur les transports, les routes et leurs aménagements (SETRA), l'impact sur l'infrastructure d'un poids lourds de 40 tonnes est 180 fois supérieur à celui d'un 7,5 tonnes''. FNE appelle à affecter ''ces recettes au financement d'infrastructures alternatives au tout routier (rail, fluvial).''

Réactions2 réactions à cet article

 

Le principe est parfait et une partie du calcul est juste, mais une partie seulement car cette mesure va je le crains encore une fois se traduire par une simple augmentation des tarifs, cette hausse sera tout bonnement répercutée sur le prix des marchandises à la vente. Il me semble en effet que la France n'a rien réalisé afin de permettre une alternative au transport routier, il ne s'agit donc pas d'une incitation à modifier une pratique mais bien d'une nouvelle taxe qui sera à assumer par le consommateur. Que l'argent récolté serve au financement d'infrastructures alternatives me semble être, en France, un voeu pieux.

jlc | 20 janvier 2011 à 10h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

La plus grande quantité de marchandises transportée par la route l'est sur des distances courtes qui ne permettent pas d'autre alternative. L'écoredevance fera augmenter les prix - sauf les prix de transports qui seront tirés vers la baisse, obligeant de nombreux entreprises de transport de mettre la clé sous la porte - et contribuera à la fragilisation de l'industrie française.
La part du transport par route (par rapport au transport ferroviaire, fluvial ou multi-modal) est en constante augmentation. Il doit bien y avoir une explication à ce fait.
Un jour l'écoredevance sera appliquée aussi aux voitures, aux motos etc, car le but est avant tout de faire entrer l'argent dans les caisses de l'état.

hpy | 03 février 2011 à 15h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager