Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Déchets : le CNR s'oppose au déploiement de la tarification incitative sans soutien durable de l'Etat

Déchets  |    |  P. Collet

Le Cercle national du recyclage (CNR) s'oppose à la volonté des pouvoirs publics de rendre obligatoire la tarification incitative sans prise en compte des réalités locales. L'association de collectivités locales "ne peut comprendre la décision prise par le gouvernement pour faire de la tarification incitative la règle à suivre en toutes circonstances". Elle déplore que l'Etat fasse la promotion de cette tarification et "ne [propose] qu'un soutien temporaire portant sur le recouvrement de la taxe et en excluant la redevance". L'Etat propose notamment de réduire pendant trois ans les charges de recouvrement de certaines collectivités.

Réduire les déchets à la source

La Feuille de route économie circulaire (Frec) fait du déploiement de la tarification incitative une priorité et l'Ademe en fait la promotion. Mais une étude menée auprès des collectivités adhérentes du CNR qui appliquent la tarification incitative montre que "ce n'est pas la seule tarification incitative qui permet de réduire les quantités d'ordures résiduelles collectées mais bien la communication additionnée aux actions de sensibilisation et aux solutions de recyclage mis à la disposition des usagers par les collectivités". Ces actions peuvent être la fourniture d'une solution de compostage individuel, le renforcement de la collecte séparée des recyclables et des biodéchets, ou encore le développement des déchèteries.

Pour le CNR, la tarification incitative peut, dans certaines conditions, améliorer les performances de tri de certaines collectivités, mais elle "n'encourage pas à un changement dans les comportements d'achats". Il estime que "la priorité doit être donnée à la limitation de la production de déchets et non pas à la seule tarification incitative comme pis-aller face à l'augmentation non-maitrisée des quantités de déchets pris en charge par le service public". Pour réduire à la source les déchets, il faut qu'un signal-prix suffisant modifie les pratiques d'achat des consommateurs, estime le CNR qui réclame un renforcement des dispositifs basés sur la responsabilité élargie des producteurs (REP).

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

Pesage du papier recyclé - Mesure de débit massique DuoSeries LB 472 BERTHOLD FRANCE SAS
Portique de détection de la radioactivité dans les déchets - GammaScan®eV4 BERTHOLD FRANCE SAS