En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Nucléaire : l'IRSN demande à EDF de revoir sa stratégie de démantèlement

Déchets  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

"Compte tenu de l'absence de visibilité concernant la date de création d'un [site de stockage de déchets de faible activité à vie longue] l'IRSN a recommandé qu'EDF transmette une nouvelle mise à jour [du dossier présentant sa stratégie de déconstruction des centrales nucléaires définitivement arrêtées]". Telle est la conclusion formulée par l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) à l'issue de l'évaluation du dossier d'EDF relatif à sa stratégie de démantèlement des réacteurs de la filière uranium naturel graphite gaz (UNGG).

"Bien que la stratégie présentée soit convenable", l'IRSN déplore que "les échéanciers de démantèlement des réacteurs de la filière UNGG [aient] subi des reports importants (…) dus à l'échec du processus de recherche d'un site pour la création d'un stockage [des] déchets de graphite".

L'évaluation de l'IRSN se base sur le dossier d'EDF mis à jour en 2009. La stratégie de démantèlement évalué par l'IRSN concerne le réacteur à eau lourde de Brennilis, les réacteurs de la filière UNGG de Chinon A1, A2 et A3, Saint-Laurent A1 et A2, Bugey 1, le réacteur à eau sous pression de Chooz A et le réacteur à neutrons rapides de Creys-Malville, ainsi que les silos de Saint-Laurent. Ce programme doit prendre fin en 2026, selon l'échéancier d'EDF.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…