En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pollutions chimiques : l'Onema et l'Ineris signent un accord-cadre

Eau  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
L'Onema (Office national de l'eau et des milieux aquatiques) et l'Ineris (Institut national de l'environnement industriel et des risques) ont annoncé le 19 mai la signature d'un accord-cadre pour engager des actions communes de recherche et d'expertise en matière de lutte contre les pollutions chimiques dans les milieux aquatiques.

Conformément à la directive-cadre sur l'eau (DCE), tous les états membres de l'UE doivent atteindre en 2015 un bon état écologique des eaux dans les cours d'eau, plans d'eau, nappes souterraines et eaux littorales. Le suivi de la qualité des eaux basé sur une sélection de paramètres chimiques et écologiques permettra de dresser un bilan complet de l'état des eaux en Europe, ont souligné les deux organismes publics.

Selon un communiqué, l'Ineris va apporter à l'Onema son expertise en matière d'écotoxicologie en s'appuyant sur ses programmes expérimentaux et sur une veille internationale. Il proposera 80 normes de qualité en 2008 et maintiendra une base de données sur les constantes écotoxicologiques de 600 substances. Un autre volet de l'accord concerne la prédiction de l'impact sur le milieu d'une substance chimique : valeurs de référence, seuils opérationnels indispensables à l'application de la DCE, mécanismes d'action des substances chimiques et risques écotoxicologiques.

L'accord cadre permettra également d'associer l'Onema au réseau européen NORMAN dédié aux polluants émergents. Par ailleurs, l'Ineris, après leur mise au point dans ses installations expérimentales, teste actuellement certains biomarqueurs dans les cours d'eau en collaboration avec l'Onema afin d'évaluer leur intérêt en termes d'application pour la surveillance des milieux.

Pour l'année 2008, le programme d'actions conduit en collaboration s'élève à environ 2,1 millions d'euros cofinancés à 73 % par l'Onema.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…