En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le PNUE alerte sur la situation de la nappe phréatique de Gaza

Eau  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
La nappe phréatique de Gaza, dont dépendent les 1,5 millions d'habitants de la bande de Gaza pour l'eau potable et l'agriculture, risque de connaître une forte dégradation en raison d'une surexploitation et d'une pollution aggravée par le conflit de décembre et janvier derniers, prévient un rapport du Programme des Nations unies pour l'Environnement (PNUE) publié hier.

Le PNUE s'inquiète notamment de l'augmentation de la salinité de la nappe phréatique, en raison de l'infiltration de l'eau de mer liée au pompage excessif des eaux souterraines, et de la pollution causée par les eaux d'égouts et l'exploitation agricole.

Le niveau de pollution est tel que les enfants de Gaza sont exposés au risques d'empoisonnement au nitrate, souligne le PNUE qui recommande de mettre la nappe phréatique au repos et de s'alimenter à des sources alternatives.

Le PNUE estime à 1,5 milliard de dollars sur 20 ans le coût de la réhabilitation de la nappe phréatique de Gaza, avec notamment la construction d'usines de dessalement pour réduire l'utilisation excessive des eaux souterraines.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager