En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Impact des polluants en mélange : un appel à projets de recherche est ouvert

Risques  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

L'Ademe ouvre, jusqu'au 1er décembre 2020, un appel à projets de recherche dans le cadre du « Programme impacts 2020 ». L'objectif est de soutenir des projets de recherche et de développement portant sur l'impact des mélanges de polluants sur le vivant.

Les projets devront porter sur les effets sanitaires d'une exposition aux polluants de l'air ; les micro-organismes pathogènes, les agents biologiques, les virus ; la pollution des sols ; l'économie circulaire et les filières à retenir ; la santé des sols, l'agriculture urbaine et les projets alimentaires territoriaux ou encore l'approche territoriale d'évaluation du risque lié à des expositions multiples. Ils pourront bénéficier d'une subvention allant de 45 000 à 200 000 € par projet pour une durée de trois ans maximum.

Réactions2 réactions à cet article

 

Ah! ENFIN! Que ne suis-je plus dans la recherche! Je me serais jetée sur ces domaines. Il y a d'importants découvertes à faire qui permettront de réorienter l'économie sans avoir à subir les sarcasmes des profiteurs qui ont usé et abusé de produits et de méthodes mortifères.

gaïa94 | 06 octobre 2020 à 13h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Chère Gaïa94,

"ENFIN" ??? Il y a belle lurette que les effets des polluants en mélange sur le vivant font l'objet d'études. L'appel à projets de recherche ouvert par l'Ademe n'est cependant pas de trop: tout corps chimique minéral, organique, naturel ou synthétique peut toujours être considéré comme polluant, le vivant est innombrable, et l'anxiété savamment instillée et entretenue est à son comble. Sauf le respect que je lui porte et pour exemple, l'Ademe vient de démontrer avec brio, pourcentages à l'appui, que le télétravail joue un rôle favorable sur la diminution de la production de gaz à effet de serre, ce que chacun savait déjà.

Nul doute que "d'importantes découvertes" seront faites, mais en quel sens? Vous semblez persuadée que ces "découvertes" viendront corroborer vos hypothèses, que dis-je, vos certitudes personnelles, mais les résultats de ces études sont encore dans les limbes... Ce qui ne vous retient pas de présumer la teneur des résultats de ces "découvertes", qui "permettront de réorienter l'économie"... Pardonnez moi, mais nous sommes ici bien loin du "mantra" de la probité scientifique et intellectuelle!
Et non contente de statuer sur le futur incertain, vous stigmatisez l'ironie mordante des "profiteurs qui ont usé et abusé de produits et de méthodes mortifères": Par courtoisie, je mets cette affirmation gratuite sur le compte de votre impétuosité à convaincre. Pour info, Euplectes n'est ni "vieux", ni "conservateur".

Bien à vous,

Euplectes

Euplectes | 07 octobre 2020 à 00h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

A lire aussi