En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Des actionnaires de Total demandent au groupe d'aligner ses activités avec l'Accord de Paris

Gouvernance  |    |  Hortense Chauvin  |  Actu-Environnement.com

Il s'agit d'une première en France : onze actionnaires du groupe Total ont déposé, mardi 15 avril, une « résolution climat » auprès du conseil d'administration de l'entreprise. Ils demandent à l'énergéticien « d'aligner ses activités avec les objectifs de l'Accord de Paris » en fixant des buts de réduction des émissions de gaz à effet de serre, directes ou indirectes, liées à ses activités. Les auteurs de cette résolution souhaitent que Total s'engage à réduire à la fois, l'impact climatique de ses activités de production, de transformation et d'achats de produits énergétiques, mais également les émissions liées à leur utilisation.

Parmi les actionnaires dépositaires de cette résolution, on retrouve notamment Meeschaert Asset Management, La Banque Postale AM, le Crédit Mutuel AM et Ecofi Investissements, une filiale du Crédit Coopératif. Une fois déposée, cette résolution doit encore être soumise à l'approbation du conseil d'administration de Total. Si elle est acceptée par ce dernier, elle sera votée lors de la prochaine assemblée générale du groupe, le 29 mai 2020.

Si cette résolution est votée, le groupe Total devra opérer un véritable tournant afin de la respecter. Pour rappel, en dépit de ses investissements récents dans les énergies renouvelables, le groupe Total reste à l'origine de 1 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, et fait partie des vingt entreprises les plus polluantes du monde. Selon les calculs du groupe de réflexion Carbon Tracker, Total devrait parvenir à réduire ses émissions d'au moins 40 % d'ici vingt ans afin d'être en phase avec les objectifs énoncés dans l'Accord de Paris.

Suite à cette annonce, le Forum pour l'Investissement Responsable (FIR) a lancé un appel afin de faciliter le dépôt de résolutions. En France, un actionnaire doit en effet détenir au minimum 0,5 % du capital de l'entreprise afin de pouvoir en déposer une. L'association se positionne donc en faveur d'une simplification des procédures, et propose que des coalitions de cent actionnaires aient la possibilité de soumettre des projets de résolution en lien avec l'environnement en assemblée générale. Dans l'espoir que des initiatives similaires puissent, à l'avenir, s'essaimer au sein d'autres entreprises que Total.

Réactions3 réactions à cet article

 

Excellente nouvelle, si longtemps attendue.. En revanche, il ne faudra pas confondre énergie renouvelable avec culture céréalière ou d'huile de palme pour obtenir les biocombustibles à la place du pétrole.
Ces cultures provoquent la déforestation et l'utilisation des terres agricoles qui doivent être destinées à l'alimentation.
Aujourd'hui, l'heure est à des cultures de micro-algues qui se servent des déchets domestiques, industriels et agricoles, pour produire des biocarburants tout en utilisant le dioxyde de carbone de l'air. Il s'agit d'une réelle démarche de développement durable, mené depuis plus d'une décennie dans des pays comme l'Espagne, plus particulièrement à Cadix. Voici l'exemple qu'on devrait suivre dans le reste de l'Europe!

colibri33 | 16 avril 2020 à 10h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ce qui me sidère , c'est que les personnes qui travaillent dans cette entreprise ne se posent pas de questions !!! Cela ne les gène pas de continuer à voter des budgets pour l'exploitation infinie d'énergies fossiles ? De prospecter sur la planète des sites pour y creuser des puits de pétrole ? De justifier l'emploi de l'huile de palme pour fabriquer leurs carburants ? Qu'ont-ils dans le crâne ? Ils ne pourraient pas penser à changer de métier, à évoluer ? moi je me suis formée jusqu'à 42 ans et j'ai changé trois fois de métier: on n'en meurt pas! Mais oui ça demande quelques petits efforts. Ah! ça! des efforts! gros mot. Aujourd'hui quand on choisit un métier, il devient impératif de se poser cette question de base: à quoi va servir ce que je vais faire et vais-je dans la bonne direction pour l'avenir de l'humanité et de la planète.

gaïa94 | 16 avril 2020 à 12h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Un petit caillou dans les Louboutin du PDG du groupe ? Quelles sont les chances que cette résolution soit acceptée en AG, si tant est que le CA du groupe la laisse passer ?
Intéressant qu'une filiale du Crédit coopératif figure parmi les actionnaires de Total.

Pégase | 16 avril 2020 à 22h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager