En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le 2eme rapport d'évaluation du registre européen des émissions de polluants est paru

Rapportant tantôt une baisse, tantôt une augmentation des émissions industrielles, la 2eme évaluation du registre des émissions de polluants confirme la nécessité de réduire encore la pollution provenant des installations industrielles.

Risques  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
La Commission européenne et l'Agence européenne pour l'environnement (AEE) ont lancé au début de l'année 2004, le site Internet du Registre européen des émissions de polluants (REEP), premier registre à l'échelle européenne des émissions industrielles rejetées dans l'air et l'eau par les grandes et moyennes installations industrielles, y compris les grandes exploitations porcines et avicoles.

Couvrant cinquante polluants de l'air et de l'eau de tous les États membres de l'Union, il peut être consulté selon divers critères tels que le nom de l'installation industrielle concernée (son code postal, son adresse ou son lieu d'implantation), le secteur d'activité, le nom du polluant ou une combinaison de plusieurs de ces critères.

Avec ce registre, les citoyens européens ont donc la possibilité d'accéder par Internet à des informations sur la pollution provenant d'installations industrielles à proximité de chez eux et de faire par exemple la comparaison avec la situation dans d'autres régions d'Europe. Les entreprises peuvent se mesurer par rapport à leurs concurrentes et les scientifiques, compagnies d'assurances, autorités locales et responsables politiques disposent d'une base de données instructive.

Le 7 juin dernier, la Commission et l'AEE ont publié le deuxième rapport d'évaluation de ce registre. Il couvre pour la première fois les données relatives aux émissions de polluants industriels dans l'UE-25 ainsi que les données communiquées volontairement par la Norvège. Résultats : les émissions de certains polluants industriels dans l'Union européenne continuent d'augmenter, notamment le dioxyde de carbone, lesquelles ont augmenté de 5,7 % entre 2001 et 2004.

En revanche, le rapport révèle une diminution des émissions en ce qui concerne deux tiers environ des cinquante polluants industriels de l'air et de l'eau, notamment des polluants azotés déversés dans les masses d'eau (-14,5 %), des différents types de phosphore (-12 %) et des dioxines et furannes émis dans l'atmosphère (-22,5 %).

Le REEP devrait bientôt être remplacé par le registre européen des rejets et transferts de polluants (PRTR européen), dont la première édition devrait paraître à l'automne 2009. Etabli sur la base des données de 2007, il couvrira 91 substances produites par des installations industrielles de 65 domaines d'activité économique différents, ainsi que les émissions provenant de sources diffuses comme le trafic autoroutier, le chauffage domestique et l'agriculture.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager