Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

L'Ansès propose de diminuer plusieurs valeurs limites d'exposition en milieu professionnel

Risques  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a publié sept rapports d’expertise collective concernant les valeurs limites d’exposition en milieu professionnel (VLEP). L’Agence propose de diminuer fortement les VLEP actuellement en vigueur pour quatre substances afin de diminuer l’exposition des travailleurs.

L’Agence recommande ainsi la fixation d’une VLEP-8h de 1 μg.m-3 pour le Chrome hexavalent et ses composés et une VLEP-8h de 0,01 μg.m–3  pour le béryllium et ses composés. L'Ansès recommande par ailleurs de réduire de près de 50 % la valeur actuellement en vigueur pour le styrène, en recommandant une VLEP-8h à 100 mg.m-3. Enfin pour le perchloroéthylène, l’Anses recommande de fixer une VLEP-8h à 138 mg.m-3 pour prévenir les effets neurotoxiques et de fixer en complément une VLCT-15min à 275 mg.m-3 afin de limiter les effets des pics d’exposition.

Pour une dernière substance -le 2-butoxyéthanol et son acétate- l’Agence vient compléter la VLEP qu’elle a définie en 2008 en proposant une valeur limite biologique qui permettra de suivre l’exposition réelle des travailleurs.

Ces recommandations ont vocation à être discutées au sein des instances paritaires du ministère chargé du travail en vue de l’élaboration de valeurs limites réglementaires.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager