Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Bassin industriel de Lacq : Santé publique France lance une étude sur la santé des riverains

Risques  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Santé publique France a annoncé le lancement, cet automne, d'une étude « participative » sur la santé des riverains du bassin industriel de Lacq (Pyrénées-Atlantiques). Pour rappel, cette zone industrielle comprend 43 installations classées (ICPE), dont 15 sont classées Seveso seuil haut et 6 Seveso seuil bas. Depuis 2016, l'agence nationale de santé publique conduit des travaux épidémiologiques dans cette zone. Cette nouvelle étude participative est « complémentaire des études écologiques de morbidité et de mortalité » qu'elle a déjà menées.

L'étude « prendra en compte les nuisances et les pollutions ressenties par la population située dans la zone d'étude (odeurs, fumées, vue des installations industrielles, bruits) et leurs effets potentiels : la gêne, la survenue de symptômes et de troubles de santé, l'altération de la qualité de vie liée à la santé », explique Santé publique France. Elle permettra d'évaluer la qualité de vie et des effets sur la santé « qui ne sont pas consignés dans les bases de données médico-administratives ».

Un échantillon représentatif d'habitants répondra à un questionnaire individuel, anonymisé, sur leur santé et leur qualité de vie. Des riverains et des acteurs associatifs seront invités à participer à des ateliers citoyens collaboratifs qui débuteront mi-novembre. « Cette enquête individuelle par questionnaire coconstruit avec les citoyens sera menée courant 2022 sur un échantillon représentatif d'habitants », a ajouté l'agence. Les résultats sont attendus en 2023.

Réactions2 réactions à cet article

 

C'est bien de se soucier d'habitants en zone polluée, Lacq semble moins enfermée dans une vallée comme Grenoble ou les vallées industrielles de l'ain.
C'est le reste de l'obligation de loger les gens proches de leurs emplois.

pemmore | 05 novembre 2021 à 11h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

La VUE d'une installation classée est une nuisance et une pollution ???? Sérieux???? Mais alors que dire d'édifices indispensables à notre confort et nos besoins vitaux tels un garage automobile, une blanchisserie, voire une station d'épuration, qui sont eux aussi des ICPE???

nimb | 07 novembre 2021 à 20h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

TrichlorScan : mesurer les trichloramines dans l'air sans réactif toxique CIFEC