En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le biogaz séduit l'Europe avec une production en hausse de 13,6% entre 2005 et 2006

Selon le dernier bilan d'EurObserv'ER, le biogaz intéresse de plus en plus les pays de l'Union européenne. Mais si la production a progressé de 13,6 % en 2006 par rapport à 2005, cela reste insuffisant au regard de l'objectif 2010.

Energie  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com
Issu de la décomposition de matières organiques en absence d'oxygène, le biogaz peut être produit à partir de diverses sources : déchets organiques, boues de station d'épuration, sous-produits de l'industrie du bois, de l'industrie agroalimentaire ou de l'agriculture… De même, les formes de valorisation de ce gaz composé majoritairement de méthane (CH4) sont très variables. Produit en décharge, il est le plus souvent utilisé pour produire de l'électricité injectée dans le réseau. Dans le cas des stations d'épuration, des petites unités agricoles, des unités centralisées de codigestion ou des déchets solides, il est en revanche souvent valorisé par cogénération : l'électricité produite est alors injectée au réseau tandis que la chaleur est utilisée sur place ou envoyée dans un réseau de chaleur dans le cas des grandes installations.

Suite au Livre blanc de 1997 établissant une stratégie et un plan d'action communautaire en matière d'énergies renouvelables, les Etats membres ont mis en place les conditions nécessaires au développement de cette énergie renouvelable. Résultat, selon le dernier rapport d'EurObserv'er, en 2006, la production de biogaz est encore en augmentation avec une croissance de 13,6% par rapport à 2005, soit une production totale de 5.346,7 ktep (tonnes équivalent pétrole). Comme en 2005, le gisement des décharges représente la part la plus importante de la production (3.116,2 ktep). En revanche, le biogaz de méthanisation n'est plus majoritairement représenté par les stations d'épuration puisque la catégorie « autres biogaz » les devance, notamment grâce au développement des applications de biogaz à la ferme.
Côté valorisation, la production d'électricité est en très forte hausse (+ 28,9 %, soir un total de 17,3 TWh), notamment grâce à une importante augmentation de l'électricité produite en cogénération. Cette dernière précède pour la première fois l'électricité produite seule.

L'Allemagne n'est pas étrangère à ce développement de la production d'électricité issue de biogaz. À la fin de l'année 2006, environ 3.500 unités biogaz étaient en service. La production d'électricité du secteur aurait ainsi augmenté de 55,9 % en 2006 pour atteindre un total de 7,3 TWh. Ce succès s'explique par l'application d'un tarif d'achat particulièrement attractif pour les petites centrales de production d'électricité issue de la biomasse. Le tarif d'achat s'établissait en 2006 à 17,16 c€/kWh jusqu'à 150 kW, 15,63 c€/kWh jusqu'à 500 kW, 12,64 c€/kWh jusqu'à 5 MW et à 8,15 c€/kWh jusqu'à 20MW.

Le Royaume-Uni a également gonflé les statistiques européennes même s'il a cédé sa première place à l'Allemagne. La croissance de la production d'énergie primaire y est essentiellement due à une augmentation de la production d'électricité issue du gaz de décharge. Ce type de biogaz a particulièrement bénéficié du système de certificats verts, Renewable Obligation Certificates (ROCs), qui impose aux fournisseurs d'électricité d'augmenter chaque année la part de l'électricité renouvelable dans la production totale. Le niveau d'obligation, qui était de 6,7 % sur la période 2006/2007, va progressivement augmenter jusqu'à 15,4 % en 2015. Les fournisseurs peuvent alors produire directement de l'électricité d'origine renouvelable ou acheter des certificats à des producteurs d'électricité renouvelable. Quand l'objectif n'est pas atteint, le fournisseur doit payer une amende de 32,33 £ soit 47,22 € par mégawattheure manquant.

La France quant à elle ne se retrouve qu'à la 5e place en termes de production de biogaz derrière l'Italie et l'Espagne et sa production de biogaz n'a augmenté que de 3,2% entre 2005 et 2006 pour atteindre 227 ktep. Mais l'année a été marquée par la publication en juillet de nouveaux tarifs suffisamment attractifs pour développer l'ensemble des différentes applications. Ces nouveaux tarifs s'établissent entre 7,5 et 9 c€/kWh, selon la puissance de l'installation, auxquels s'ajoutent une prime à l'efficacité énergétique allant jusqu'à 3 c€/kWh ainsi qu'une prime à la méthanisation de 2 c€/kWh, et ce, pour une durée de quinze ans.

La Suède de son coté a beaucoup développé la production d'électricité (54 GWh en 2006) et de chaleur (20,7 ktep) mais également la production de carburant pour véhicules ainsi que la réinjection dans le réseau de gaz naturel remplaçant l'équivalent de 1,8 million de mètres cubes de gaz naturel par an. Sa politique incitative est basée sur des subventions aux gouvernements locaux et aux entreprises qui investissent dans les solutions de réduction des émissions de gaz à effet de serre, défiscalisation pour l'achat de véhicules fonctionnant au biogaz carburant et mécanismes de certificats verts pour soutenir la production d'électricité.

Cependant, malgré la dynamique actuelle de la filière globale et les réels efforts réalisés ces dernières années par plusieurs pays membres, les objectifs que le Livre blanc avait fixés en 1997 (15 Mtep en 2010) risquent de ne pas être atteint selon EurObserv'ER qui prévoit seulement d'atteindre 8,6 Mtep.

Réactions4 réactions à cet article

 
Préstataires biogaz

Bonjour à toutes et à tous,

Je recherche des préstataires ou des fabricants de centrales de méthanisation. Je suis preneur de toutes infos à ce sujet.

D' avance merci,

Olivier

olivier | 31 août 2007 à 13h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Préstataires biogaz

Bonjour,

Je vous invite à consulter l'adresse suivante :
https://www.actu-environnement.com/ae/fiches_recherche/recherche.php4?word=m%E9thanisation

Cordialement

David Ascher

David Ascher | 31 août 2007 à 14h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Préstataires biogaz

Bonjour, je suis stagiaire dans la société allemande spécialisée en Biogaz.
Cette société concoit l'installation et la construit apres avoir etudier la faisabilité et la rentabiliter du projet. Elle a la particularité d'etre tres proche du porteur de projet et de l'accompagner dans la gestion de son installation. Elle a deja plus de 60 projet en fonctionnement a son actif avec des puissance de 150 kW a 2MW. Quelle sont les caracteristique de votre projet? (Matiere entrante, taille de votre exploitation, region, ... )
Je suis a votre disposition pour de plus emple information.

nico | 11 septembre 2007 à 10h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Préstataires biogaz

Bonjour,

Je vois votre message qui m'incite à vous solliciter: je cherche à travailler dans une entreprise spécialisée en installation d'unité de production de biogaz. Formation INITIALE.
Je voudrais si possible être formé directement dans l'entreprise
et aboutir à la fonction d'agent de développement/suivi de nouveaux projet si possible àà l'international ou /ET commercial.

Merci!

kaminoke | 20 janvier 2009 à 16h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…