En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Publication du cahier des charges de la future centrale bretonne à cycle combiné gaz

Energie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Le ministre de l'Energie, Eric Besson, a arrêté, lundi 27 juin, le cahier des charges de l'appel d'offres pour la construction d'une centrale à cycle combiné gaz d'une puissance de 450 mégawatts, dans la région de Brest en Bretagne.

Elle devrait être construite d'ici 2015, selon le ministère qui précise que le projet vise à sécuriser l'approvisionnement électrique de la Bretagne, notamment en hiver. En effet, la région ne subvient qu'à 8% de sa consommation annuelle selon les chiffres avancés par la Commission de régulation de l'énergie (CRE) qui publie le cahier des charges.

Depuis l'abandon du projet de centrale nucléaire à Plogoff (Finistère) en 1981, la construction de nouvelles capacités de production électrique en Bretagne reste un sujet sensible. Ici, le projet "complète les autres piliers tout aussi essentiels que constituent la maîtrise de l'énergie, le développement des énergies renouvelables, ainsi que le renforcement du réseau de transport d'électricité, qui font l'objet d'une forte implication des pouvoirs publics."

De même, "le fonds d'aide à la rénovation thermique des logements de [l'Agence nationale de l'habitat (Anah)], doté de 1,35 milliard d'euros dont 1,1 milliard de dotation publique, permettra de rénover 38.000 logements en Bretagne d'ici 2017", précise le ministère.

Une localisation compatible avec l'environnement

Le cahier des charges avance deux critères importants. En premier lieu, il stipule que le rendement minimum de l'installation doit être compris entre 54% et 57%, selon le mode de refroidissement retenu.

Ensuite la localisation de la future centrale fait l'objet d'une attention particulière. "La compatibilité du projet et du choix du site avec l'environnement" est un critère éliminatoire indique le ministre. Cependant, le choix du site est contraint par une zone délimitées par le cahier des charges : 25 km autour des postes de transformation de Loscoat et La Martyre, et 30 km autour du poste de Brennilis.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager