Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Ouverture d'une étude sur la vulnérabilité aux intrusions salines des aquifères de Basse-Normandie

Eau  |    |  Déborah Paquet  |  Actu-Environnement.com

Le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), en collaboration avec l'agence de l'eau Seine-Normandie, a lancé une étude sur un an pour caractériser la vulnérabilité des aquifères côtiers de Basse-Normandie aux intrusions marines. Cette campagne fait écho au rapport du climatologue Jean Jouzel publié en mars 2015 qui alertait sur la multiplication des submersions marines liées à la hausse du niveau de la mer.

Selon le BRGM, la façade marine de la Basse-Normandie est un territoire idéal à étudier car elle présente des profils variés sur 450 km. De plus, les chercheurs ont déjà identifié des secteurs sensibles aux intrusions salines, lors d'une étude en 2011.

Les scientifiques vont tenter de "caractériser au mieux l'interface eau douce - eau salée et définir les paramètres qui vont influer sur l'intensité du phénomène". Ils vont également définir les secteurs les plus à risques. "Cette connaissance répond aux exigences de la directive cadre européenne sur l'eau (DCE), selon laquelle les eaux souterraines ne doivent présenter aucune intrusion saline pour être déclarées en bon état. La mise en place d'un dispositif de surveillance adapté est donc nécessaire pour répondre aux exigences réglementaires", explique le BRGM.

De nombreux acteurs économiques locaux pourraient être concernés par la "contamination" de l'eau douce par l'eau salée, et tout particulièrement les conchyliculteurs et les producteurs d'eau potable. Le milieu naturel serait également impacté.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

RES : des systèmes de stockage d’énergie pour un rendement maximal RES