Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Centrale de Nogent-sur-Seine : l'ASN met en demeure EDF

Risques  |    |  Rachida Boughriet

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a mis en demeure le 16 janvier l'exploitant EDF de respecter ses obligations à la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube), concernant "la détection et le traitement des écarts" fixés par l'arrêté du 7 février 2012.

Le texte prescrit notamment les dispositions organisationnelles et techniques que l'exploitant d'une installation nucléaire de base (INB) doit satisfaire pour assurer la prévention des risques et des nuisances pour la sécurité, la santé et la salubrité publiques ou la protection de la nature et de l'environnement, rappelle l'ASN dans un communiqué.

Lors d'une nouvelle inspection menée le 26 novembre 2013, l'ASN a constaté que "l'organisation mise en place par la centrale de Nogent-sur-Seine ne permettait pas de satisfaire l'ensemble des dispositions réglementaires", alors que "des insuffisances ont été mises en évidence à plusieurs reprises" depuis 2011.

EDF "n'a pas été en mesure" de présenter une liste consolidée des écarts que présente cette centrale nucléaire ni une évaluation "systématique de leur impact sur sa sûreté", estime le gendarme du nucléaire. Ce dernier considère que la gestion des écarts nécessite "un plan d'action rapide et ambitieux" de la part de la centrale. Les constats montrent "la nécessité de mieux former le personnel et de développer la culture de sûreté sur ce sujet".

L'ASN demande donc à EDF de lui transmettre sous deux mois le descriptif des dispositions techniques et organisationnelles mises en oeuvre pour "satisfaire les exigences réglementaires précitées et en évaluer l'efficacité". EDF est invité dans le même délais à présenter une liste identifiant les écarts aux exigences de conception, de réalisation et d'exploitation, et évaluer les conséquences du traitement de ces derniers.

L'ASN demande également de faire procéder, d'ici la fin de l'année 2014 et par une entité d'EDF "indépendante" de l'exploitation de la centrale, un audit du processus de gestion des écarts mis en œuvre.

Réactions5 réactions à cet article

 

Faut-il souligner que cette Centrale est la seule en AMONT DE PARIS?

ami9327 | 28 janvier 2014 à 14h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il n'aurait pas été superflu d'expliquer en qq. mots ce que sont ces "écarts"... merci.

Lherbier | 29 janvier 2014 à 10h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Lherbier,
pour avoir le détail des écarts relevés par l'Asn, je vous invite à lire leur courrier dont le lien se trouve sous les mots "nouvelle inspection".
Bonne lecture !

La rédaction | 29 janvier 2014 à 11h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le problème du nucléaire n'est pas celui des centrales mais effectivement de ceux qui les gèrent. Voir Tchernobyl et à un degré moindre Fukushima. L'homme n'est pas fiable, mais ce n'est pas une découverte. Cela doit être compensé par la formation permanente et le contrôle fréquent des processus et des procédures par des entités indépendantes

Le Glaude | 29 janvier 2014 à 19h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A M. Lherbier

Je pense que vous aurez la réponse à votre question sur le site de l'ASN : www.asn.fr
On a la chance je pense d'avoir la meilleure transparence au Monde dans ce domaine

Le Glaude | 29 janvier 2014 à 19h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]