En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le climato-scepticisme en passe d'avoir sa fondation

Gouvernance  |    |  Victor Roux-Goeken Actu-Environnement.com
Claude Allègre, le plus célèbre des climato-sceptiques français, est en passe de lancer sa fondation ''Ecologie d'avenir'', selon Mediapart. Cette fondation ''ne s'occupera que des solutions à apporter aux diverses questions qui se posent pour assurer une mutation économique qui ne sacrifie pas la croissance et plus encore l'emploi'', a déclaré l'ancien ministre de la recherche au journal en ligne.

La fondation est pour l'instant soutenue par un poids lourd du CAC 40, le groupe Alstom, ainsi que par le semencier Limagrain. A terme, d'autres entreprises du CAC 40 pourraient soutenir la fondation du plus célèbre des climato-sceptiques : GDF-Suez, EDF, Axa, LVMH…

Total, Veolia, Schneider Electric, Pernod-Ricard, Cap Gemini et Bolloré technologies auraient refusé de soutenir la fondation. Claude Allègre prévoit de faire héberger ''Ecologie d'avenir'' à l'Institut de France qui regroupe les cinq académies (française, des sciences, des sciences morales et politiques, des beaux-arts, des belles-lettres), et serait en bonne position pour y parvenir...

Réactions12 réactions à cet article

 
Forcer de se justifier...

Que l'on soit d'accord ou pas avec M Allègre, il faut avouer qu'il a le mérite de remettre en question le GIEC et sa parole "vraie". Il force le GIEC à justifier ces résultats et son organisation.

Toute organisation a besoin de son contraire pour être légitime.

Bat | 30 juin 2010 à 09h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Forcer de se justifier...

Bien sûr !
Il ne manque plus que le soutien de Monsanto
Allez, chacun reconnaitra les siens !

Jean Marie Marseile | 30 juin 2010 à 09h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Forcer de se justifier...

Il a surtout le mérite de rendre encore plus difficile la sensibilisation sur un problème monstrueux qui joue avec l'avenir de l'humanité et se place donc dans la même position que ceux qui disaient qu'Hitler n'était pas dangereux. Mais sur le GIEC, certes... est-ce qu'il n'aurait pas pu se limiter à ça ?

Ivan | 30 juin 2010 à 10h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Une bonne nouvelle

Enfin une bonne nouvelle dans le monde de l'environnement. Les militants vont perdre le monopole de la parole car des professionnels vont enfin la prendre.

MON810 | 30 juin 2010 à 11h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Le GIEC communique...vite!

On le voit Allègre est en train de déplacer la question du réchauffement. Ainsi dans la droite ligne de la contestation du principe de précaution, il s’agirait selon lui, d’assurer une mutation économique qui prenne en compte les origines du réchauffement, et ne sacrifie pas l’économie ou encore moins l’emploi.
On comprend qu’un certain nombre d’entreprises lui emboîtent le pas ; il attaque par le point supposé faible du DD : une opposition entre le traitement de réduction des émissions avec les coûts induits, dangereux pour la préservation de l’emploi et la santé des entreprises.
Il pourrait également être suivi par l’opinion, dans le contexte de crise que nous connaissons.
C’est un peu dangereux quand on sait que selon lui le soleil est un facteur important du réchauffement et que les émissions de GES d’origine anthropiques ne sont pas l’essentiel du réchauffement.
Ce qui est grave, c’est que ce faisant, on ne va pas aller à marche forcée vers une réduction des émissions de GES ; on ira au rythme où l’économique, ou le financier pourquoi pas, nous diront qu’il faut aller.

B2D2 | 30 juin 2010 à 14h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Le GIEC communique...vite!

"Ce qui est grave, c’est que ce faisant, on ne va pas aller à marche forcée vers une réduction des émissions de GES".

Ce serait grave si le rôle des gaz prétendument à effet de serre dans le prétendu réchauffement climatique était prouvé !

Et si les conséquences dudit réchauffement climatique étaient désastreuses, ce qui est loin d'être démontré.

MON810 | 30 juin 2010 à 15h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Le GIEC communique...vite!

Vous devriez vous renseigner auprès des instituts travaillant avec Jean-Jouzel par exemple, qui lui est climatologue...pas Allègre. Le fait que vous parliez d'un prétendu réchauffement ou de gaz prétendument à effet de serre, montre que le lobbying des climato sceptiques fonctionne...à qui cela profite-t-il ?
Concernant le rôle réchauffant des GES, il est prouvé physiquement. Le CO2 par exemple, ce n'est pas le seul GES mais le plus stable avec H2O (molécule d'eau), est une molécule RETENANT la chaleur, comme derrière une vitre. Il y a une corrélation nette entre la teneur de ces gaz et les remontées de température plus anciennes, résultats obtenus par croisement des données fossiles (analyse des cliamts passés) et analyses des gaz dans les bulles d'air piégées dans les glaces anciennes des banquises. Voir les rapports du GIEC.
Il y a deux mois, le magazine Science&Vie a fait un dossier intéressant sur le sujet.
Le problème n'est pas de croire ou pas au réchauffement, la croyance étant la base des religions par exemple. Le travail des scientifiques est de donner des résultats de mesures et d'en tirer des conclusions. Le problème étant complexe, il est facile de nier certains résultats sans les remettre dans un contexte global. Libre à vous d'y croire ou pas mais les faits sont là, dont un inquiétant : sans être climatologue, les glaces des glaciers et banquises fondent rapidement, à l'échelle géologique : pourquoi ? On peut se poser des questions...

serge | 30 juin 2010 à 18h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Une bonne nouvelle

Je viens donc d'apprendre que les chercheurs qui publient des études sur le changement climatique ne sont pas des professionnels...

althéa | 01 juillet 2010 à 09h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Le GIEC communique...vite!

A croyant, croyant et demi.

NB Monsieur Jouzel n'est pas climatologue, il est chimiste et il pratique la chimie appliquée à la glaciologie. Comme quoi Monsieur Jouzel arrive à faire croire n'importe quoi.

MON810 | 01 juillet 2010 à 09h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 
des professionnels???

excusez-moi MON810 mais depuis quand Claude Allegre est un specialiste des questions d'environnement et plus particulièrement du réchauffement climatique car c'est c'est bien de cela qu'il est question.Claude Allegre est géochimiste, certes scientifique mais pas climatologue! c'est comme si un plombier aller expliquer à un carreleur comment faire son travail sous pretexte que c'est un artisan!! et les exemples pourrait être long! De plus il me semble que le GIEC comptant plus de 1000 scientifiques travaillant de manière INDEPENDANTE dans le monde entier est un organisme plutot professionnel. Alors biensûr on sait qu'alstom et Limagrain sont des sociétés altruiste qui ne pense qu'au bien de la planète et de ses habitants et pas du tout au profit à court terme!! Non sans blague des professionels!! d'ou alstom et limagrain dont des spécialiste du Climat!! ou est la légitimité et l'indépendance d'une telle fondation.

la loutre | 01 juillet 2010 à 09h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A MON810,

Mr Jean-Jouzel est certes Chimiste a la base, mais il en résulte que ses positions actuels et son parcours le place aujourd'hui parmi les Climatologues et Glaciologues.

Duxter | 05 novembre 2010 à 04h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le réchauffement climatique anthropique est aujourd'hui ce qu'étaient les pluies acides il y a vingt ans : dans vingt ans on n'en parlera plus.

MON810 | 06 novembre 2010 à 01h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager