En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Typhon Haiyan s'invite aux négociations climatiques de Varsovie

Gouvernance  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Lundi 11 novembre, à l'occasion de l'ouverture de la 19ème Conférence des parties (COP19) à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (Ccnucc), Naderev Sano, le négociateur en chef philippin, a déclaré qu'il entamait une grève de la faim afin que des mesures urgentes soient prises pour mettre fin à la "folie" que représentent les changements climatiques.

"Par solidarité avec mes compatriotes, qui luttent pour trouver de la nourriture (...), je vais commencer un jeûne volontaire pour le climat", a-t-il indiqué lors de la session d'ouverture des négociations, rapporte l'AFP, ajoutant "je m'abstiendrai de manger durant cette conférence jusqu'à ce que des résultats significatifs soient en vue".

Le diplomate a appelé la communauté internationale à prendre des mesures rapides pour éviter que des tempêtes, telles que celle qui a ravagé son pays ce week-end, ne se reproduisent. Ce week-end, les Philippines ont été traversées par le typhon Haiyan qui a causé la mort de plus de 10.000 personnes, selon un bilan provisoire.

Réactions4 réactions à cet article

 

On comprend l'émotion de cette personne compte tenu de ce qu'il vient de vivre, mais pas bien le rapport de son comportement avec la conférence de Varsovie. L’odyssée climatique engendrée par le GIEC est, semble-t-il, en train de tourner à la farce grotesque.

Le Glaude | 13 novembre 2013 à 10h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Vous croyez donc que l'ensemble de ces experts se sont fourvoyés dans un délire.
Je crois pour ma part que le lobbying du monde du fossile a réussi à vous étouffer.
Renseignez-vous sur les dates des floraisons , de vendanges , de récoltes depuis 1920. Vous verrez qu'elles sont en avance de 2 à4 semaines. La majorité de ces changements étant depuis 1945.
Une variation climatique aussi rapide n'a strictement jamais été enregistrée.

VD69 | 19 novembre 2013 à 18h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Aucune personne sérieuse ne conteste la réalité d'un réchauffement climatique. C'est un fait constaté, enregistré et prouvé scientifiquement.
En revanche prétendre que ce réchauffement a une origine uniquement anthropique et, de plus, est la cause de catastrophes climatiques actuelles relève de l'élucubration la plus totale et d'hypothèses qui frisent l'obscurantisme.
Enfin, c'est avec grand plaisir que j'envisage une réduction prochaine de ma note de chauffage.
Imaginons un instant, ce qui est pourtant plus certain et prévisible que nous allions vers une période glaciaire, ce serait alors cette fois une tragédie sans espoir pour l'humanité. La chaleur c'est la vie, le froid la mort ! Les pôles n'ont pas pour vocation d'être recouverts de glace, ne vous en déplaise; leur vie en blanc ne représente qu'un cours instant de leur existence. Adieu les ours blancs, rebonjour les bisons !
Le changement c'est maintenant !
Quant à vos soit disant "experts" du GIEC, ils sont plus proches de la scientologie et de la doctrine politicienne que de la démarche scientifique et le mot "délire" que vous utilisez est, je vous l'accorde, assez bien choisi pour qualifier, non pas leur travaux dont certains sont acceptables, mais leurs conclusions qu'ils voudraient transformer en dogmes !
Sans moi, vous l'aurez compris !

Le Glaude | 20 novembre 2013 à 21h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le Glaude me semble être une source précieuse de renseignements; il s'y connait le bougre.
Cela m'intéresserait bigrement de connaitre les autres périodes préhistoriques de réchauffement de 4-5 degrès en une cinquantaine d'années.
Comme les allemands ou les polonais, il doit certainement habiter au Nord de la Loire et pas dans des régions où dès le début mai, on ferme fenêtres et volets pour se préserver de la chaleur. Il doit aussi habiter dans une région à l'abri des cyclones et autres inondations et penser que les philippins au lieu de faire la grève de la faim, n'ont qu'à déménager s'ils ont la trouille. Et de toute façon, il ne s'interroge en aucune façon sur l'impact de l'humanité sur la planète, lui pensant être à l'abri du besoin et autres catastrophes.

VD69v | 21 novembre 2013 à 13h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…