En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

COP 21 : 73% des Français souhaitent un accord mondial contraignant

Gouvernance  |    |  Anne-Sophie Luchez Actu-Environnement.com

Un accord signé à Paris devrait comporter des objectifs nationaux et être contraignant pour tous les pays. C'est ce que pense une part importante de Français, d'après le débat citoyen sur le climat et l'énergie qui s'est tenu samedi 6 juin 2015.

Ce débat planétaire, organisé dans 75 pays, avait pour objectif de "favoriser l'expression d'une parole citoyenne sur des enjeux jugés complexes". Une initiative que 65% des Français ont jugé utile pour le processus de décision de la COP 21.

Des pays d'Afrique, d'Amérique, d'Asie-Océanie et d'Europe ont participé, rassemblant 10.000 citoyens. A noter que des débats ont pu être organisés en Afghanistan, en Iran, au Mali, également au Népal. Et ce, malgré les évènements récents, se félicitent les organisateurs.

A l'issue du débat organisé en France, il ressort qu'une part très importante de Français (81%) se sent très concernée par le changement climatique. Le même chiffre considère encore que "les mesures destinées à lutter contre le changement climatique sont plutôt une opportunité". Cette lutte contre le changement climatique serait "avant tout une responsabilité mondiale" estiment 72% des Français, contre 56% qui pensent au contraire qu'il s'agit "essentiellement [d']une responsabilité des citoyens".

En plus d'un accord contraignant signé à Paris, la quasi totalité des citoyens français (95%) pensent que les pays devraient publier leurs émissions et leur progrès. Quant aux outils de lutte contre le changement climatique, très peu (15%) sont hostiles à la taxe carbone. Et 47% des Français jugent la subvention des énergies éoliennes, solaires, marines ou géothermiques comme une priorité pour réaliser des réductions importantes d'émission de gaz à effet de serre.

Ce débat citoyen planétaire a été porté en France par la Commission nationale du débat public (CNDP), et notamment avec le soutien du secrétariat de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (Ccnucc).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager