Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

COP 28 : la France et le Maroc veulent accélérer la décarbonation du secteur du bâtiment

Bâtiment  |    |  R. Boughriet

Le 6 décembre, à la 28e Conférence mondiale sur le climat (COP 28), à Dubaï les gouvernements de la France et du Maroc ont lancé la coalition appelée « Buildings Breakthrough ». Elle vise, avec l'appui de l'Alliance mondiale pour les bâtiments et la construction (GlobalABC), à renforcer la collaboration internationale pour décarboner le secteur du bâtiment. Celui-ci représente, à l'échelle mondiale, 21 % des émissions de gaz à effet de serre et 37 % des émissions énergétiques.

L'objectif de cette coalition est « de faire des bâtiments à quasi zéro émission de gaz à effet de serre la norme pour les bâtiments neufs et ceux rénovées en profondeur d'ici à 2030 », explique le ministère de la Transition écologique, qui porte cette initiative. « Les enjeux sont triples : faciliter les actions sur l'énergie (renforcer l'efficacité énergétique et les sources décarbonées), les matériaux (développer l'emploi de matériaux bio-sourcés ou décarbonés), et les risques (accroître la résilience climatique). »

Vingt-sept pays ont d'ores et déjà annoncé leur participation : l'Arménie, l'Autriche, le Canada, la Chine, la Côte d'Ivoire, l'Égypte, l'Éthiopie, la Finlande, la France, l'Allemagne, la Guinée-Bissau, le Japon, la Jordanie, le Kenya, le Liberia, la Mauritanie, la Mongolie, le Maroc, les Pays-Bas, la Norvège, le Sénégal, la Suède, la Tunisie, la Turquie, le Royaume-Uni, les États-Unis et la Zambie. Par ailleurs, la Commission européenne et 18 initiatives internationales ont également annoncé leur soutien, salue le Programme des nations unies pour l'environnement (Pnue), qui collabore aussi à cette coalition.

Le ministre Christophe Béchu a appelé davantage de pays à rejoindre le Buildings Breakthrough. Il a aussi exhorté les gouvernements et les parties prenantes à participer au Forum mondial Bâtiments et Climat, qui se tiendra les 7 et 8 mars 2024 à Paris. Cet événement mondial, coorganisé par la France et le Pnue, réunira pour la première fois l'ensemble de la communauté des pays et acteurs engagés pour la décarbonation et la résilience climatique des bâtiments.

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires