Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Objectif zéro enfouissement pour une déchèterie bretonne

La nouvelle déchèterie de Liffré près de Rennes s'est donné un objectif ambitieux, revoir son organisation de fond en comble et atteindre zéro gaspillage, zéro enfouissement. Reportage sur place.

Reportage vidéo  |  Déchets  |    |  Romain Pernot  |  Actu-Environnement.com

Passer d'un tri d'une vingtaine de déchets à près de 50 flux différents, c'est le défi relevé par la déchèterie de Liffré (Ille-et-Vilaine), commune de 8 000 habitants, située à deux pas de Rennes.

Quel est l'intérêt de multiplier les catégories de déchets ? Affiner le tri pour valoriser un maximum de matières, notamment en mettant en place un espace dédié au réemploi où certains objets sont réparés puis revendus par des associations locales de l'économie sociale et solidaire (ESS).

Environ 10 % des déchets sont encore enfouis, comme certains gravats, le polystyrène, ou encore des isolants minéraux pour lesquels il n'existe pas de filière de recyclage. Mais la déchèterie a été conçue pour s'adapter au cas où cette situation évoluerait. L'aménagement des différentes zones de tri est facilement modulable dans l'éventualité où de nouveaux flux seraient créés. Par ailleurs, le bâtiment a entièrement été éco-conçu. Les murs de la déchèterie ont notamment été construits à partir des terres d'excavation du chantier.

Ouverte en septembre 2020, la nouvelle organisation de la déchèterie semble payante sur le plan environnemental mais aussi économique. Les recettes dégagées grâce à l'amélioration de la valorisation des déchets se répercutent sur les impôts locaux payés par les habitants et compenseront à long terme l'investissement de 1,8 million d'euros nécessaire à la réalisation des travaux. Pour ce qui est de la fin totale de l'enfouissement, l'échéance est prévue au niveau national pour 2030.

Réactions3 réactions à cet article

 

très très bonne initiative! je me rappelle d'un projet très intéressant présenté aux assises de l'énergie à Dunkerque et qu'il faudrait peut être relancer pour les échéances 2030 : ATANEO

ArnauLdL | 26 août 2021 à 17h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Perso je pense que certains produits électriques et électroniques pourraient être revendus un petit prix (sauf frigos) à des particuliers, une fois démontés il éxiste des morceaux de grande valeur, exemple cartes mères mémoires 14€ le kg, processeurs des débuts 45€ à une époque de manque il est important que le recyclage fin soit effectué.
or, argent, platine, mais aussi terres rares néodymes, tantale qui peuvent valoir 500 € le kg
: comment voulez vous qu'un robot soit capable sur une carte électronique de détecter un condensateur au tantale.
Si le triage fin était effectué par des particuliers, il y aurait création d'entreprises spécialisées terres rares de recyclage comme ça l'est pour l'or électronique en Suisse.

pemmore | 27 août 2021 à 01h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

J'ai l'impression de voir les deux nouvelles déchetteries de chez moi. Là où il pourrait y avoir matière à "discussion", c'est sur la valorisation énergétique.... ici, à Colmar, elle sert à chauffer l'eau destinée à alimenter les réseaux de chauffage urbain collectif. Mais dans la catégorie "valorisable énergétiquement", on retrouve pas mal de non valorisables ailleurs, notamment le plastique, et les verts vous diront alors "incinération = émissions de fumées + dioxines".
En somme, ici aussi, à Colmar, on essaie d'éviter l'enfouissement car les sites comme celui de Retzwiller commencent à saturer, mais on tendrait à compenser l'enfouissement par de l'incinération.....
Est-ce qu'il faut comprendre qu'à Liffré, on en fait de même?
(alors que la logique actuelle tendrait à éviter ET l'enfouissement ET l'incinération)?

nimb | 29 août 2021 à 07h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Romain Pernot

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

MCI Propreté : une innovation digitale au service de la Propreté Urbaine Infinitri