En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La filière REP pour les bouteilles de gaz établie par décret

Déchets  |    |  Laurent RadissonActu-Environnement.com

La filière de responsabilité élargie des producteurs (REP) de bouteilles de gaz destinées aux ménages est mise en œuvre par un décret paru le 30 décembre au Journal officiel.

Ce texte est pris en application de l'article 193 de la loi Grenelle 2 qui prévoit que "toute personne physique ou morale qui met sur le marché national des bouteilles de gaz destinées à un usage individuel les assortit d'une consigne ou d'un système équivalent favorisant leur réutilisation et prend en charge la gestion des déchets issus de ces bouteilles".

Accroissement du nombre de bouteilles abandonnées en déchèteries

Cette disposition avait été adoptée afin de pallier à l'accroissement du nombre de bouteilles de gaz abandonnées en déchèteries, qui démontrait, selon le ministère de l'Ecologie, "une défaillance des consignes en place et un réseau de points de reprise insuffisant".

Cette filière couvre les bouteilles rechargeables de gaz liquéfiés, comprimés et dissous destinées aux ménages. "Il s'agit principalement des bouteilles de gaz utilisées pour la cuisson des aliments ou pour le chauffage, des bouteilles d'oxygène médical destinées aux patients soignés à domicile ainsi que des bouteilles d'acétylène pour les activités de bricolage des ménages", expliquait le ministère lors de la mise en consultation du projet de texte en novembre 2011.

Systèmes de consigne et de collecte des déchets

Les professionnels qui mettent sur le marché ces bouteilles doivent mettre en place un système de consigne ou un système de reprise équivalent. Ils doivent en informer les utilisateurs, en particulier en ce qui concerne la localisation des points de reprise. "Dans les faits, la plupart des bouteilles de gaz sont consignées (…). Dans le cas contraire, un système de reprise gratuite de la bouteille vide et de rachat d'une bouteille pleine à moindre coût pour inciter les utilisateurs à rapporter leurs bouteilles vides sera mis en place", expliquait le ministère de l'Ecologie.

Les metteurs sur le marché doivent aussi mettre en place un système individuel de collecte des déchets de bouteilles de gaz, approuvé par les pouvoirs publics, ou bien adhérer à un organisme agréé.

Le ministre chargé de l'environnement ou le préfet, selon les cas, pourra infliger des sanctions administratives en cas de non-respect de ces obligations.

Réactions1 réaction à cet article

 

Evidemment, lorsqu'on a perdu le document d'achat de la bouteille, il est impossible de la revendre au propriétaire d'origine. La guerre entre marques est également une incohérence totale: bouteilles bleues, grises, jaunes ! C'est un gaspillage sans nom !

RealWheel | 03 janvier 2013 à 12h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…