En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Véhicules électriques : la Commission européenne veut donner un statut à la seconde vie des batteries

Déchets  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com
Environnement & Technique N°379 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°379
[ Voir un extrait | Acheter le numéro]

La Commission européenne a signé, le 12 mars, un accord d'innovation sur les batteries des véhicules électriques avec les autorités françaises et néerlandaises, ainsi que Renault Nissan, Bouygues et Lomboxnet. Cet accord vise à étudier les freins réglementaires au recyclage et à la réutilisation des batteries. Aujourd'hui, les batteries usagées tombent sous le coup de la réglementation déchets. Or, lorsqu'elles ne sont plus utilisables pour la mobilité électrique, elles peuvent faire l'objet d'une seconde vie, en étant reconditionnées. Dans ce cas là, le principe de la responsabilité élargie du producteur doit être clarifié, précise l'accord : "Rendre le premier producteur responsable des coûts de collecte, de traitement et de recyclage des batteries à la fin de leur seconde vie constituerait, de l'avis des innovateurs, un obstacle au développement des applications de seconde vie."

Renault Nissan et Bouygues travaillent depuis plusieurs années sur la réutilisation des batteries pour stocker les énergies renouvelables.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…