En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Un atlas européen pour la gestion des eaux urbaines

Eau  |    |  Eva Gomez Actu-Environnement.com
Un atlas européen pour la gestion des eaux urbaines
Environnement & Technique N°370 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°370
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

La Commission européenne vient de publier son premier "Atlas européen des eaux urbaines", qui démontre le rôle de l'eau dans les villes européennes et informe sur les pratiques et "développements de pointe susceptibles de contribuer à une utilisation plus efficace et durable de l'eau".

Cet atlas revient sur les enjeux liés à la gestion de l'eau urbaine tels que la gestion des risques d'inondation, le traitement, ou encore la gestion des espaces verts. Pour plus de 40 villes et régions européennes, il passe au crible le rapport entre demande et réserves d'eau, l'état des sols, les risques d'inondation, ou encore la consommation d'eau domestique et agricole.

"L'Urban Water Footprint", calculée pour chaque ville, représente leur empreinte sur les ressources urbaines en eau. Il s'agit d'une mesure de la consommation d'eau domestique et de la quantité d'eau utilisée pour les produits agricoles consommés.

Par ailleurs, une note baptisée "Blue City Index" (BCI) est attribué à chacune des villes à partir de 25 indicateurs liés à l'eau, aux déchets et au changement climatique. Elle est comprise entre 0 et 10. Plus elle est basse, plus l'indice est bon. En France, la ville de Lyon (Rhône) a été étudiée. Elle écope d'un BCI de 6,0 : la consommation d'eau y est faible et les nutriments sont récupérés dans les eaux usées, mais les plans d'adaptation au climat, la gestion des espaces verts, et le traitement des fuites d'eau et des déchets solides sont à améliorer d'après l'atlas.

Des outils en ligne

Cet atlas contient aussi un "guide" de gestion de l'eau. A l'attention des citoyens comme des collectivités, il a pour objectif de montrer l'impact des choix de gestion de l'eau, du réchauffement climatique et des préférences alimentaires sur la durabilité de la consommation d'eau des villes. Il met à disposition deux outils en ligne. Le "City Blueprint", qui aide à la prise de décision stratégique et met en relief les points forts et faibles en proposant des options d'amélioration de la durabilité des services d'approvisionnement en eau. Le second outil, "City Amberprint", évalue les progrès d'une ville en matière d'intelligence et de durabilité.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager