Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Soutien exceptionnel au réemploi : l'Ademe ouvre une enquête pour cibler les structures de l'ESS en difficulté

Déchets  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Ce vendredi 11 septembre, l'Agence de la transition écologique (Ademe) annonce le lancement d'une enquête afin de cibler les structures de réemploi et de réutilisation de l'économie sociale et solidaire (ESS) ayant besoin d'un soutien financier. Cette enquête doit permettre la mise en œuvre du dispositif exceptionnel de soutien de 10 millions d'euros, annoncé le 4 septembre par le ministère de la Transition écologique et l'Ademe. Le questionnaire cible les structures associatives de plus de trois salariés actives dans le réemploi et la réutilisation. L'enquête, menée en collaboration avec les acteurs de l'ESS (Réseau des ressourceries, Emmaüs et ESS France), est ouverte jusqu'au 25 septembre. Elle doit permettre d'établir une cartographie des organismes souhaitant recevoir une aide, d'identifier les pertes et de hiérarchiser les récipiendaires.

Concrètement, l'Ademe allouera, « en concertation étroite avec les collectivités locales », 9,5 millions d'euros à environ 300 structures d'ici la fin de l'année 2020. « Cet accompagnement vient s'ajouter à la participation de l'Agence au fonds de soutien ESS mis en place par l'État en juin dernier, ciblant une centaine de petites structures actives dans l'économie circulaire », précise-t-elle.

« Fortement touchées par la crise économique consécutive à la Covid 19, la plupart de ces structures connaissent des difficultés financières, faisant peser un risque sur la poursuite de leurs activités », rappelle l'Ademe. Ces structures, qui emploient 21 000 personnes dans le cadre de l'ESS, ont souffert d'un manque de ressources lié à l'arrêt de la collecte et de la vente d'objets.

Réactions1 réaction à cet article

 

Calcul rapide grosse maille, ça fait 30 000 € par structure. Cela ne paye même pas les 3 salariés.
Pour qui un réemploi possible, il faudrait une information sur le produit neuf " réemploi possible" et il faut surtout des circuits de ramassage et des dépôts avec une large plage d'ouverture

naphtes | 14 septembre 2020 à 16h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager