Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

« Les politiques ne sont pas assez matures pour encourager les chaînes d'approvisionnement circulaires »

Développer des chaînes d'approvisionnement circulaires apporte un gain en résilience dans les entreprises, voire les États. Mais les acteurs manquent de maturité sur ce sujet, selon Anaïs Leblanc, directrice associée de la transition durable chez Citwell.

Entretien  |  Gouvernance  |    |  F. Roussel

Manque de médicaments, de masques, de produits de première nécessité, la crise du Covid a mis en évidence la fragilité de certaines chaînes d'approvisionnement, surtout lorsqu'elles reposent sur une approche mondialisée. Aujourd'hui, la réindustrialisation et le rapatriement d'actifs « essentiels » est un cheval de bataille du Gouvernement, mais l'enjeu va plus loin, selon le cabinet Citwell.

Face à la prise de conscience pendant la crise Covid, le cabinet a réalisé une étude (1) sur la base des travaux engagés par l'Institut de l'économie circulaire (Inec). Ses adhérents travaillent déjà sur cet enjeu et ont donc livré leur retour d'expérience, leur vision des choses. « Il s'avère que le cadre politique n'est pas suffisamment mature pour encourager les chaînes d'approvisionnement circulaires, parce qu'il n'est pas systémique, selon Anaïs Leblanc, directrice associée de la transition durable chez Citwell. Le cadre fiscal par exemple doit être retravaillé. Il faut sensibiliser nos politiques. »

L'étude de Citwell donne les clefs pour aborder cette question dans les entreprises. « Les conseils sont similaires pour les États. L'approche par matière vierge utilisée permet d'aller plus loin notamment », selon Anaïs Leblanc, rencontrée à l'occasion du salon Produrable 2023.

1. Télécharger l'étude
https://www.actu-environnement.com/media/pdf/news-43317-etude-supply-chain-circulaire-citwell.pdf

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires