En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Débat public sur les nanotechnologies : FNE dresse un premier bilan

Risques  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Pendant 4 mois jusqu'au 24 février 2010, la Commission particulière du débat public (CPDP) anime 17 réunions publiques sur les nanotechnologies. Après les réunions de Strasbourg, Toulouse et Orléans, le débat public national sur les nanotechnologies se poursuit 
à Bordeaux le 3 novembre 2009, et porte principalement sur les process industriels et la protection des travailleurs, les nanotubes de carbone et leurs applications et les nanotechnologies dans la santé.

Pour le réseau France Nature Environnement (FNE), qui dresse un premier bilan des réunions, le développement des nanotechnologies suscite ''encore beaucoup d'interrogations''. FNE appelle à réexaminer et compléter les questions de gouvernance européenne abordées à Strasbourg avant la fin du débat. La fédération a également réitéré sa demande de moratoire partiel. Elle a également indiqué ''l'urgence de mettre en œuvre le principe de précaution dont l'étiquetage est le premier maillon qui obligera chacun à prendre ses responsabilités''. Selon la fédération, l'une des urgences concerne le nano-argent ''qui peut être utilisé en raison de ses propriétés bactéricides puissantes dans les emballages alimentaires sans être étiqueté''.

Concernant les risques professionnels et industriels, FNE demande une prise en compte des dangers éventuellement encourus par les salariés exposés. Elle demande que l'air ambiant, l'air intérieur et les eaux de surface à proximité des entreprises fabriquant des nanoparticules donnent lieu à surveillance, ce qui suppose, évidemment, des moyens financiers suffisants. Selon l'organisation, les salariés devraient aussi bénéficier de la prise en compte de cette exposition dans le cadre de la surveillance médicale. Elle estime également que les médecins du travail devraient être formés aux risques spécifiques des nanoparticules et nanomatériaux.

Réactions1 réaction à cet article

 
Beaucoup de bruit mais on oublie l'essentiel.

Les nonomatériaux et nanotechnologies s'apparentent pour beaucoup aux nouveaux produits chimiques... De nombreux produits sont introduits dans les cycles de vie sans que des précautions suffisantes soient prises... Par exemple, les plastifiants et leurs effets de mimétisme de certaines molécules du vivant... Alors, beaucoup de battage sur un sujet émergeant mais il me semble qu'il faudrait voir plus large... Les colorants, les polymères conducteurs, etc... et beaucoup d'autres produits n'ont pas eu l'honneur, à ma connaissance, d'un tel remuméninges... Pourtant, ils le mériteraient, non ? On oublie tout bonnement que le risque chimique tue beaucoup plus que le nucléaire !

jeanpierredebangui | 04 novembre 2009 à 13h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…