En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

OGM : la majorité des pays de l'UE s'oppose à la proposition de la Commission

Agroécologie  |    |  Euractiv.fr
La France et l'Italie, fermement opposées à ce texte, ont été rejointes par la plupart des grands pays agricoles.

A l'occasion d'un conseil des ministres européens de l'Agriculture, lundi 27 septembre, Bruno Le Maire et leurs homologues ont majoritairement rejeté la proposition de la Commission européenne sur les organismes génétiquement modifiés.

La France et l'Italie, fermement opposées à ce texte, ont été rejointes par la plupart des grands pays agricoles, dont l'Allemagne et l'Espagne. «Une grande majorité de pays a beaucoup de questions sur la pertinence de donner plus de compétences aux Etats», a expliqué la ministre belge de l'Agriculture, Sabine Laruelle, dont le pays occupe la présidence tournante de l'UE.

Déposée sur la table au mois de juillet, la proposition du commissaire européen à la Santé, John Dalli, vise à donner davantage de souplesse aux Etats membres dans la gestion des autorisations des OGM. Ainsi, si ce texte était adopté, les 27 pourraient décider individuellement d'autoriser la culture d'organismes transgéniques. Aucune prérogative ne serait cependant enlevée à la Commission européenne, qui devrait toujours valider l'autorisation au niveau européen. Mais les Etats seront libres d'appliquer la décision, ou non. Pour cela, ils pourront invoquer des motifs éthiques ou socio-économiques.

Lors d'une visite du commissaire européen à Paris, le ministre de l'Agriculture avait clairement...
© Tous droits réservés Actu-Environnement Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur ou établissement d'un lien préformaté [11076] / utilisation du flux d'actualité.

Réactions1 réaction à cet article

 
Plus de détails ?

Vous êtes bien gentils mais il serait bon dans un article comme celui là de préciser un minimum ce que dit "ce texte". Car si on ignore ce qu'il contient, ne serait ce que dans les grandes lignes, on ne comprend rien et on ne sait rien de plus...

SNiF | 28 septembre 2010 à 14h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager