En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le gouvernement reporte la mise en place de la vignette poids lourds

Transport  |    |  Dorothée LapercheActu-Environnement.com

Le gouvernement a finalement choisi de reporter la création d'une vignette poids lourds, selon des informations recueillies par franceinfo. Celle-ci aurait dû contribuer au financement des infrastructures. En septembre dernier, le gouvernement avait confirmé travailler sur les modalités d'une taxation des camions étrangers et français. Il réfléchissait à s'inspirer du modèle Suisse, où les conducteurs des camions doivent accoler une vignette annuelle forfaitaire d'une quarantaine d'euros pour pouvoir rouler. Ce recul s'inscrit dans un mouvement de contestation des "gilets jaunes" de la taxation du diesel.

"Vignette transitoire ou autre système plus pertinent, regardons là aussi la réalité en face et agissons: il manque 500 M€/an dès 2020 pour financer notre programme (déjà a minima) d'investissements dans les routes et le rail. Tout est question de priorité…", a réagi dans un tweet Matthieu Orphelin‏, député La République en marche du Maine-et-Loire.

Réactions2 réactions à cet article

 

Difficile, voire impossible, de revenir politiquement sur une stratégie ancienne privilégiant la route sur tout autre mode de transport. On récolte assez souvent les fruits de ce que l'on a semé. Merci M. POMPIDOU et successeurs !
Seule une véritable flambée durable du prix du pétrole fera bouger les lignes. Et ce n'est visiblement pas pour demain. On n'a donc pas fini de tousser et de mourir prématurément.
Les gilets jaunes (ex-bonnets rouges ?) y sont pour quelque chose mais la responsabilité incombe principalement à nos décideurs qui... ne décident pas !

Pégase | 26 novembre 2018 à 09h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ce nouveau cadeau aux patrons du transport pour acheter leur neutralité dans le conflit des gilets jaunes est proprement scandaleux. Les poids lourds détériorent nos infrastructures routières et c'est le contribuable qui paye pendant que ces entreprises amassent les bénéfices. N'oublions pas que ces camions roulent avec du gazole détaxé. C'est un comble que ce soit les parons routiers qui bénéficient du mouvement des gilets jaunes.

glaudius92 | 26 novembre 2018 à 10h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…