Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Améliorer la gestion des déchets dans les pays en développement avec la coopération décentralisée

Déchets  |    |  Déborah Paquet  |  Actu-Environnement.com

AMORCE publie un guide destiné aux collectivités françaises qui souhaitent soutenir leurs collectivités partenaires présentes dans les pays en développement dans la gestion des déchets. Dans le cadre d'un accord ou d'une convention de coopération décentralisée, les collectivités françaises peuvent apporter leur expérience et leur expertise technique, économique, sociale, en matière de gestion des déchets aux services municipaux de leurs partenaires étrangers.

Pour présenter une vue complète de ce dispositif, AMORCE s'est associée à l'ADEME, l'Agence Française de Développement, plusieurs collectivités (Conseil général d'Ille-et-Vilaine, Communauté urbaine de Strasbourg), associations et structures spécialisées (CEFREPADE, GEVALOR, CIEDEL, Enda Europe, RESACOOP, Cités Unies France).

Le guide présente la situation relative à la gestion des déchets et les besoins observés dans les pays en développement. Il détaille ensuite la méthode et les bonnes pratiques de montage et de réalisation d'un projet dans ce domaine, et liste enfin les partenaires techniques et financiers potentiels des collectivités. Des exemples concrets illustrent les recommandations tout au long du guide.

Cette publication est en téléchargement sur le site Internet d'AMORCE.

Réactions4 réactions à cet article

 

Que la France commence à balayer devant la porte de ses foyers ADOMA/SONACOTRA où les poubelles différenciées sont toujours absentes ! Les sacs volent depuis les chambres des étages, comme les bouteilles plastiques, caisses et tous autres détritus, de jour comme de nuit ! Pourquoi ces zones de sauvages sont-elles encores tolérées en France alors que ces résidents ont tous APL et allocations diverses ?

Max84300 | 13 juin 2013 à 13h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Et pourquoi une stigmatisation particulière des habitants des foyers SONACOTRA alors que nos fleurons nationaux de l'industrie ne gèrent pas forcément mieux... ?
La réalité décrite n'est pas exclusive à ces foyers, j'ai peur de comprendre que vous vous trompez de colère...

AFA94 | 14 juin 2013 à 09h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@AFA94: Je ne parle que de ce que je connais bien, j'évite de parler de ce que je ne connais pas suffisament ! Ces foyers sont des bouillons d'anti-culture ! Les fraudes en tous genres y sont développées à grande échelle !
La direction de Cavaillon est obligée de se plier aux "règles" des résidents pour ne pas avoir de soucis !! Seulement 3 français sur 275 chambres, alors que des jeunes ou SDF meurrent dans nos rues ! 1 chambre sur 2 est vide, les résidents retournés au bled, certains depuis des années (ou morts ?)

Max84300 | 14 juin 2013 à 10h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Peu importe où, la France est en retard dans le tri des déchets ! C'est incroyable qu'on dilapide de l'argent publique à essayer d'aider les pays en voie de développement alors que l'état de notre tri est quasi-comparable à celui d'un pays en voie de développement :
- des communes qui ne proposent toujours pas de bacs de tri...
- seul 30% des déchets du BTP sont recyclés, des millions de tonnes partent en enfouissement...
- pas de tri dans les rues
...

SA78 | 14 juin 2013 à 16h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Economie circulaire : une expertise juridico-technique en droit des déchets LPA-CGR avocats