Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

ICPE : un projet d'arrêté impactant 34 rubriques de la nomenclature est mis en consultation

Risques  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Le ministère de l'Environnement met en consultation jusqu'au 5 mai prochain un projet d'arrêté qui fixe les prescriptions générales applicables aux installations classées (ICPE) soumises à déclaration pour lesquelles il n'existe pas encore un tel arrêté. "Trente-quatre rubriques sont concernées à ce jour", précise le ministère.

Le projet de texte, qui sera examiné le 10 mai prochain par le Conseil supérieur de la prévention des risques technologiques (CSPRT), vise à "réglementer les aspects essentiels de la prévention des pollutions et des risques" des installations concernées. Il comprend les différents chapitres prévus par le canevas commun à ce type d'arrêté : implantation-aménagement, exploitation-entretien, risques, eau, air-odeurs, déchets, bruits-vibrations, remise en état. Mais il contient aussi des dispositions particulières visant les rubriques 2420 "Fabrication de charbon de bois" et 2915 "Procédés de chauffage" de la nomenclature.

Il est prévu que le texte s'applique aux installations nouvelles trois mois après sa publication. Certaines de ses dispositions s'appliqueront également aux installations existantes selon un calendrier échelonné entre un et trois ans après son entrée en vigueur.

Mise à disposition des prescriptions sur internet

La production d'un tel texte est motivée par la dématérialisation de la procédure de déclaration, effective depuis février dernier. Dans ce cadre, le Gouvernement a prévu la mise à disposition des arrêtés ministériels de prescriptions générales sur le site internet de la préfecture où est exploitée l'installation. "Cette mise à disposition pose actuellement problème", indique le ministère de l'Environnement puisque 34 rubriques prévoyant un régime de déclaration ne disposent pas d'un tel arrêté.

A défaut d'arrêté de prescriptions générales pris par le ministre sur le fondement de l'article L. 512-9 du code de l'environnement ou par le préfet sur le fondement de l'article L. 512-10, les prescriptions applicables à ces installations sont censées être fixées par un arrêté préfectoral de prescriptions spéciales pris sur le fondement de l'article L. 512-12.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

 
 
Nouvelle édition du Bréviaire des Installations classées