Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Les incendies de forêts estivaux ont généré des émissions de carbone records

Risques  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Cet été, les incendies de forêt extrêmes qui ont frappé l'hémisphère nord ont été à l'origine d'émissions de carbone records, annonce le service Copernicus de surveillance de l'atmosphère (Cams). Le service d'observation européen souligne notamment le poids de trois « points chauds » : le bassin méditerranéen, l'Amérique du Nord et la Sibérie.

Conséquence : le mois de juillet a établi un nouveau record d'émissions liées aux feux de forêt, avec 1 258,8 mégatonnes (Mt) de CO2 libérées. Nouveau record en août aussi, avec 1 384,6 Mt de CO2 dégagées.

« Non seulement de grandes parties de l'hémisphère nord ont été touchées pendant la saison des feux boréaux de cette année, mais le nombre d'incendies, leur persistance et leur intensité ont été remarquables », résume Copernicus.

Le service cite notamment les incendies de forêt dans l'ensemble de la Russie, dont les rejets sont évalués à 970 Mt de CO2 entre juin et août. Les autres sources sont plus éparses : incendies records en Turquie, suivis de foyers « dévastateurs » en Grèce, en Italie, en Albanie, en Macédoine du Nord, en Algérie et en Tunisie ; « incendies de grande ampleur » touchant plusieurs provinces canadiennes, ainsi que le nord-ouest du Pacifique et la Californie (parmi lesquels l'incendie dit de Dixie qui se classe parmi les plus importants ayant touché le Golden State).

Réactions2 réactions à cet article

 

Ca serait bien de faire payer ces pays pour leur manque d'entretien et d'équipement et de surveillance, y compris chez-nous cet été, se trouver en risque dans les Pays de la Loire en prètent notre personnel et nos moyens logistiques à des régions ou états aussi évolués que nous n'est pas naturel.
S'il éxiste des villages, des villes c'est qu'il y a l'eau potable, il est inadmissible qu'il n'éxiste pas un nombre normal de bornes à incendie, ça doit faire partie des équipements de base.
Quand aux fumeurs jeteurs de mégots, il y a nécessité de faire évoluer la loi si elle éxiste,annulation du permis de conduire et vidéos de voitures suiveuses ou croiseuses acceptées comme preuve, en forêt présence de drones automatiques comme un aspirateur robot cherchant les lumières anormales qu'on à tous remarqué en ville,
Il faut sans doute 4 drones pour couvrir 24h.
Comme c'est un toc chez ces drogués du tabac, il faut commencer à verbaliser partout ou ce méfait est effectué,

pemmore | 24 septembre 2021 à 22h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Sur tous les continents ce sont uniquement les zones sèches qui brulent, sur tous les continents les zones sèches subissent des inondations ... « si tu plantes des conifères achète des canadairs » Depuis plus de 30 ans l’ONF fait planter des conifères parce que ça consomme moins d’eau, résultat ça évacue moins de chaleur, apporte moins de pluie et brule tous les étés ... Il faut rétablir de toute urgence le taux d'évaporation des forets de feuillus, On aura sauvé la planète quand les continents seront des océans de verdures en plein été !

laurent | 22 octobre 2021 à 10h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Expertise inondation pour votre site industriel 2 L'eau Protection