En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

“Le bilan carbone de la SNCF se dégrade tout comme l'offre de train”

Les assises de la mobilité battent leur plein mais la stratégie de la SNCF irrite la Fédération nationale des associations d'usagers des transports. Les choix de l'établissement public ne favorisent pas une mobilité décarbonée. Entretien avec Jean Lenoir, vice-président de la FNAUT.

Interview  |  Transport  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 35.172.233.2
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
   
“Le bilan carbone de la SNCF se dégrade tout comme l'offre de train”
Jean Lenoir
Vice-Président de la FNAUT
   

Actu-environnement : Vous avez écrit une lettre ouverte au Premier ministre et à la ministre des Transports pour les alerter sur la stratégie de la SNCF en défaveur du rail ? Quels sont les signaux qui vous inquiètent ?

Jean Lenoir : Les usagers des transports constatent depuis plusieurs années une baisse des services rendus par la SNCF. Et ça s'accélère. Fermetures de lignes, de guichets, impossibilité d'acheter des billets dans les trains, et prochainement fermeture de sept terminaux auto/train sur douze. À ces fermetures s'ajoutent des baisses de la qualité de service concernant l'information des voyageurs, la gestion des correspondances, des retards et des suppressions de trains.

Résultat : c'est de plus en plus en plus difficile de prendre le train dans certains cas. De plus en plus d'usagers en viennent à prendre leur voiture. Et pire, pour remplacer les auto/train, la SNCF prévoit d'acheminer les voitures des voyageurs par camion ou de les faire conduire par un chauffeur. Le bilan carbone se dégrade tout comme l'offre de train.

La SNCF semble même privilégier ouvertement le car. Selon une déclaration du président de SNCF Mobilités lors du récent congrès de la Fédération nationale des transports de voyageurs, "la SNCF a l'ambition que le car TER soit meilleur que ce que le train peut faire". C'est incompréhensible. Les vocations des deux techniques sont complémentaires : le train avec un bon rapport qualité-prix doit...

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Abonnez-vous pour un accès illimité 12,50 € par mois

Déjà abonné ? Identifiez-vous pour consulter l'article

Mot de passe oublié ?

Partager