En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Juillet a été le troisième mois le plus chaud jamais enregistré en Europe

Risques  |    |  Agnès Sinaï  |  Actu-Environnement.com
Juillet a été le troisième mois le plus chaud jamais enregistré en Europe

Le service européen Corpernicus sur le changement climatique signale, dans un communiqué du 6 août, que la température de surface de l'air en juillet 2020 a été la plus chaude jamais enregistrée après les années 2016 et 2019. Fin juillet en Europe, les températures étaient inférieures à la moyenne dans le nord et supérieures à la moyenne dans le sud. Dans le sud-ouest européen, elles ont frôlé le record lors d'une vague de chaleur, avec des conditions très chaudes sur le Portugal et le sud-ouest de l'Espagne, s'étendant vers le sud sur le nord-ouest de l'Afrique.

En Arctique, l'étendue de glace de mer en juillet 2020 était égale au minimum précédent de juillet dans ce relevé de données, soit près de 27 % de moins que la moyenne de 1981-2020. La route maritime du Nord, le long de la côte nord de la Sibérie, était en grande partie dénuée de glace. Les températures y étaient également bien supérieures à la moyenne, ainsi que sur l'archipel canadien et le centre de l'océan Arctique.

Le mois de juillet 2020 a été plus chaud que la moyenne dans la partie la plus orientale de l'Europe. Une caractéristique de cette région est la chaleur des mers côtières du nord de la Russie (mers de Barents et de Kara). Les températures au-dessus des côtes étaient également considérablement plus chaudes que la moyenne plus à l'est, au large de la côte sibérienne et sur l'archipel canadien et le nord de la baie d'Hudson. Ces régions ont connu une formation limitée de glace de mer pendant l'hiver et une fonte inhabituellement précoce. Les températures de l'air de surface au-dessus de l'océan Arctique central étaient également supérieures à la moyenne.

Les anomalies de température moyenne européenne sont généralement plus importantes et plus variables que les anomalies globales. La température moyenne européenne pour juillet 2020 était de 0,2 ° C au-dessus de la moyenne 1981-2010. Le mois de juillet le plus chaud a eu lieu en 2010, avec une température de 2,1 ° C supérieure à la moyenne 1981-2010 pour l'Europe.

Réactions7 réactions à cet article

 

C'est curieux : depuis quelques temps, les climatosceptiques sont beaucoup moins audibles dans les médias... Eux qui faisaient tant les délices de chaînes TV en quête avide d'audimat rémunérateur ou de journaux aux lignes éditoriales fondées sur l'écolo-bashing afin de complaire à un lectorat aussi réactionnaire que vieillissant. Leurs élucubrations, fake-news et autres mensonges très construits ne me manquent néanmoins absolument pas.
Tout jardinier amateur (il y en a quelques uns en France) l'a d'ailleurs constaté : obtenir une belle production de fruits et légumes ne va plus de soi avec les sécheresses et les canicules répétées. Désormais, les gens ne doutent plus une seule seconde de la réalité du changement climatique et des rapports du GIEC, tant l'évidence saute aux yeux. De même, en lisant des commentaires de lecteurs dans la presse agricole spécialisée (très instructive !), on peut même constater que de plus en plus de professionnels appellent à un changement des pratiques courantes et des cultures (même si le réflexe chez d'autres se cantonne à demander d'avantage de bassines).

Pégase | 10 août 2020 à 14h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les canicules sont provoquées par les sécheresses !
60% de l’énergie solaire qui arrive jusqu’au sol est évacuée grâce à l’évaporation de l’eau (entropie : 2250 joules absorbés par gramme d'eau évaporé), les canicules sont uniquement provoquées par le manque d’eau ou de végétation sur les surfaces exposées au soleil, c'est donc la sécheresse qui provoque les canicules et c’est pour cela qu’il n’y a pas de canicule au dessus des mers et dans les forets !
Les sécheresses ne sont pas provoquées par le dérèglement climatique mais le dérèglement climatique est provoqué par les sécheresses !

par exemple : Le bassin versant de la Sèvre Niortaise (au niveau de la Tiffardière, FRANCE) fait 1070km2 et reçoit une moyenne 900 millions de m3 par an, depuis le 18 10 2019 la Sèvre a évacué 683 millions de m3 d'eau douce dans la mer (cf vigie crue.fr) donc 74% des précipitations annuelles ... En fin d'hiver nous savions déjà que la sécheresse était inéluctable !
https://www.mediaterre.org/actu,20200810121408,1.html

laurent | 13 août 2020 à 08h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A enfin Pegase qui classe de climato septique tout ce qui n'est pas adorateur du GIEC. On s’ennuyait de la qualité de sa carpette et son agribashing. Je ne suis pas d'accord avec les termes de l 'article de Madame Sinaï ! D'abord bien evidemment les suites de séries de Météo France n’intègrent pas l'année 1976 soigneusement évitée. Ensuite elles évitent aussi toutes les stations "non conformes" ou "non normalisées" ce qui permet à cet établissement public de na pas numériseur leurs suites de données souvent très longues. Ainsi et en particulier les grosses variations de température comme celles autour des années 1750, relevées dans toute l'Europe (canicule à l'échelle européenne) a été caviardée et les universitaires qui ont publié sur le sujet (Rouen ou Mines de Paris) ont été nommées dans centres universitaires où ils sont enterrés et leurs écrits difficilement accessibles. Par ailleurs toutes les observations concentrées par l'observatoire de Paris avant la création de la météorologie nationale et Météo France sont en tas et non dépouillées dans les casemates de Fontainebleau. Cela permet à Météo France d'investir dans des ordinateurs vectoriels de plus en plus puissants (faire tourner SON modèle climatique qui nous coute la peau des fesses) et de continuer à entretenir des cohortes d'ingénieurs qui ne sont plus depuis une dizaine d'années sortis de l'école polytechnique !

zhaooo2000 | 13 août 2020 à 09h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

personne n'a expliqué réellement l'impact du réchauffement climatique.
2 , 4, 6°C de plus en plein hiver >>>>tant mieux !!!

par comparaison quel était la température de la terre en période glaciaire quand on avait 1000 métres de glace sur les alpes??
seulement -6;-7°C par rapport aux temp°C moy

nous voyons déjà l'impact à +1°C seulement
+2°c semble aujourd'hui illusoire.
alors quel impact à +3°C

Ce n'est pas une question d'écologie mais de survie des peuples.
Mais nous sommes sur un temps long ; tout résultat aujourd'hui sur la réduction de CO2 n'aura d'impact que dans 30 ans vu l'inertie des mers et de la nature.
donc qui prendra ces initiatives obligatoirement contraignantes.
la population ?
nos gouvernements?
nos puissances financiére?
bon courage à tous

Fifi38

sonitus aqua | 13 août 2020 à 10h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Pauvre zhaooo2000, seul à savoir que le changement climatique n'est qu'affabulations d'obscurs incompétents de la météorologie, du GIEC, de l'agriculture et de bien d'autres disciplines encore... lol

Pégase | 13 août 2020 à 16h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ce qui est discutable ce n'est pas que le climat change, ce sont les "politiques climatiques" qui justifient absolument n'importe quoi...
Par exemple penser que l'appauvrissement de la société serait souhaitable ou bien que le recours généralisé à la biomasse serait possible, etc.
Mais comme je ne pense pas comme le censeur en chef, maître des mots, etc...

Albatros | 02 septembre 2020 à 10h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est pas pour ça qu'il faut donner 10 000 balles pour acheter des Tesla à des mecs qui peuvent se l'offrir...
Exemple d'imbécillité de la "politique climatique".

Albatros | 02 septembre 2020 à 13h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Agnès Sinaï

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager