Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Kyoto : l'UE est en bonne voie pour respecter ses objectifs

Gouvernance  |    |  Sophie Fabrégat

Malgré une augmentation des émissions de gaz à effet de serre (GES) de 2,4 % en 2010, conséquence directe de la reprise économique et d'un hiver particulièrement froid, l'Union européenne reste sur la bonne voie pour atteindre ses engagements dans le cadre du protocole de Kyoto, estime l'Agence européenne de l'environnement (AEE), qui a publié le 30 mai son inventaire des émissions de GES.

Cette hausse, la première depuis six ans, survient après une chute de 7,3 % des émissions entre 2008 et 2009. Elle a été contenue par une forte croissance des énergies renouvelables et une augmentation forte de la consommation de gaz (+7 %).

Les émissions de l'UE 27 en 2010 se situent 15,4 % en dessous du niveau de 1990, année de référence pour les engagements de Kyoto. Pour les 15 Etats engagés par le protocole (objectif de -8% par rapport à l'année de référence), les émissions sont 11 % inférieures à 1990.

Réactions2 réactions à cet article

 

« Malgré une augmentation des émissions de gaz à effet de serre (GES) de 2,4 % en 2010, conséquence directe de la reprise économique et d'un hiver particulièrement froid » ?

Ah bon ! Où est-elle la reprise économique ?

Et quelle a été l'incidence de la baisse de l'activité économique, et notamment la désindustrialisation, en Europe sur le bilan des GES ?

Et quelle a été l'incidence négative sur l'activité économique de la politique de réduction des GES, laquelle amène à délocaliser certaines activités vers des cieux plus cléments ?

Ce serait quand même pas reluisant d'atteindre nos objectifs de Kyoto et d'être économiquement sur les rotules.

Wackes Seppi | 30 mai 2012 à 23h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

le gaz émet en effet légérement moins de co2 lors de sa combustion que les autres énergie fossile, les 7% d'augmentation de la consommation de gaz ont un effet extrèmemnet limité sur les émissions.
Je m'interroge encore sur la compétence ou l'indépendances des journalistes qui répétent les "dires" plutôt faux des lobbies (essentiellement GdF, pour faire court) fortement intéressés par ce type d'information et et des politiques à leur solde.

foretjc | 31 mai 2012 à 08h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]