En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les mangroves de Mayotte en "danger critique" selon l'UICN

Biodiversité  |    |  Eva Gomez Actu-Environnement.com

L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) vient de publier un nouveau chapitre de sa liste rouge des écosystèmes qui alerte sur l'état des mangroves de Mayotte. La superficie de ces écosystèmes qui se développent dans les littoraux des régions intertropicales, se réduit fortement du fait des défrichements, des aménagements, de l'urbanisation et des pollutions.

Pour en arriver à cette conclusion, les évaluations de l'UICN se sont fondées sur "la perte de superficie, la modification du milieu physique ou encore la dégradation des processus écologiques clés des écosystèmes évalués". Ainsi, les arrières-mangroves, forêts et prairies marécageuses situées entre la mangrove et la terre ferme, sont les plus menacées selon l'UICN, qui les évalue en "danger critique". En effet, beaucoup ont été transformées en zones de culture, de plantations ou de parcage d'animaux d'élevage. Certaines ont même été remblayées et urbanisées.

Les mangroves externes – ou fronts pionniers de mangroves – sont évaluées comme étant "vulnérables" du fait de leur érosion de plus en plus rapide depuis les années 2000. Au même rythme, selon l'UICN, certains de ces fronts pionniers pourraient disparaître d'ici 50 ans.

Mais cet état de menace ne concerne pas les mangroves centrales et internes, "qui représentent le cœur des mangroves et la majorité de la superficie actuelle de ces écosystèmes à Mayotte". Même si elles sont aussi confrontées à des défrichements et à des rejets d'eaux usées, elles font l'objet d'une "préoccupation mineure".

D'après l'UICN, "dans la réalisation de ce chapitre de la liste rouge des écosystèmes en France, un certain nombre de critères n'ont pu être utilisés faute de données exhaustives ou homogènes", surtout concernant les arrières-mangroves. L'organisme préconise de "renforcer, parallèlement aux efforts de conservation, des programmes d'acquisition de connaissances sur la distribution spatiale et sur le fonctionnement des mangroves à Mayotte".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…