En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

En 2016, la mobilité à longue distance des Français a diminué

Transport  |    |  Fanny RoussetActu-Environnement.com

Le Commissariat général au développement durable (CGDD) vient de publier un rapport sur la mobilité à longue distance des Français en 2016. On y apprend que cette mobilité de plus de 100 km à vol d'oiseau a légèrement diminué par rapport à 2015 (-0,7%), motifs personnel et professionnel confondus. Le nombre moyen de voyages par Français est ainsi passé de 4,5 en 2014 à 4,2 en 2016. Les distances moyennes parcourues pour motif personnel ont augmenté de 1,4% alors que celles pour motif professionnel ont diminué de 2,4%.

Cette baisse est due à la diminution des voyages avec nuitée (la personne passe au moins une nuit à l'extérieur de son domicile). Au contraire, le nombre d'allers-retours dans la journée a augmenté (+3,6%).

Les voyages à longue distance personnels représentent toujours plus de 80% des voyages dans l'année mais ils ont diminué (-1,5%) en 2016, voyages avec nuitée et allers-retours dans la journée confondus.

En revanche, le nombre de voyages professionnels a augmenté (+ 3,4%) après avoir connu une baisse depuis 2011. Ce sont les allers-retours dans la journée qui ont augmenté (+10,6%) alors que ceux avec nuitée ont diminué (-5%).

Pour ce qui est des modes de transport, la voiture est toujours en tête. Sa part reste stable par rapport à 2015. Les voyages en autocar ont connu une forte croissance (+5,1%), et les distances parcourues avec aussi (+10%). Ce fut en effet l'année de la libéralisation du marché des transports en autocars réguliers interurbains. L'avion, lui, poursuit sa croissance depuis 2009. Il a, comme le car, gagné 0,2 point de parts de marché en 2016. Principalement utilisé pour des voyages à plus de 1.000 km, il représentait 9,5% de l'ensemble des voyages à longue distance. Le nombre de voyages en train a légèrement diminué et les distances parcourues ont aussi diminué.

Les voyages à l'étranger, après avoir connu une baisse en 2015, ont encore diminué. Mais ceux pour motif personnel ont été plus lointains qu'en 2015 : leur distance moyenne a augmenté de 7%.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Fanny Rousset

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…