Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Photovoltaïque : la suspension de l'appel d'offres est un nouveau coup dur, selon le SER

Energie  |    |  Sophie Fabrégat

"Contre toute attente, et malgré les engagements des pouvoirs publics, l'annonce le 26 mars 2013 d'un nouvel appel d'offres simplifié concernant les installations de 100 à 250 kW, et de l'arrêt prématuré de l'ancienne procédure qui devait assurer la continuité de l'activité des entreprises, se traduit en réalité par, au mieux, 13 mois de suspension d'activité pour les acteurs sur ce segment de marché", dénonce le Syndicat des énergies renouvelables (SER), dans un communiqué. Celui-ci rappelle qu'au quatrième semestre 2012, seuls 75 MW de photovoltaïque ont été raccordés au réseau, preuve de la faible activité de la filière alors que l'objectif national était de 1.000 MW installés en 2013. Un objectif "hors de portée" pour le SER, qui rappelle le gouvernement à ses promesses. Lors de la Conférence environnementale en septembre dernier, Jean-Marc Ayraut avait annoncé des mesures d'urgence pour le secteur.

"Déjà, l'appel d'offres de 400 MW pour des installations de puissance supérieure à 250 kW, lancé le 13 mars dernier, n'a pas rassuré les professionnels. En effet, les critères de sélection choisis et le mode de notation proposé ne permettent pas d'assurer le niveau de visibilité nécessaire pour envisager des investissements industriels pour les fabricants implantés en France, et d'assurer la qualité des projets développés", indique le syndicat.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]