En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Véhicules électriques : le gouvernement lance une mission pour développer le réseau de bornes de recharge

Le gouvernement vient de lancer une mission sur le déploiement de bornes de recharge et le développement de l'électro-mobilité. Il négocie aussi le financement d'autres mesures avec les concessionnaires autoroutiers et les collectivités locales.

Transport  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

Mercredi 3 octobre 2012, Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, Delphine Batho, ministre de l'Ecologie, et Frédéric Cuvillier, ministre délégué chargé des transports, ont annoncé le lancement d'une mission "consacrée au déploiement de bornes de recharge pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables et au développement de l'électro-mobilité".

Confiée à Philippe Hirtzman, président du conseil d'administration de l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris), la mission "doit permettre de faire émerger et d'accompagner les projets d'infrastructure de recharge dans les territoires", indiquent les ministères. L'objectif est notamment de sortir du cercle vicieux auto-entretenu par l'autonomie limitée des véhicules et la faiblesse du réseau de recharge (voir l'interview de Philippe Hirtzman en encart).

La création d'une telle mission avait été annoncée initialement dans le cadre du plan automobile présenté par Arnaud Montebourg le 25 juillet.

Présentation de la mission HirtzmanMarie Jo Sader
 
Créer un réseau de bornes de recharge

Les ministères indiquent avoir réuni, pour cette mission, l'ensemble des acteurs concernés par le développement du véhicule électrique et des infrastructures de recharge : collectivités locales, fournisseurs et distributeurs d'énergie, enseignes de la grande distribution, de la distribution de carburant, sociétés d'autoroutes, de parkings, fabricants de matériel de recharge et constructeurs automobile.

Concernant le financement du déploiement des bornes de recharge, les ministres ont rappelé que 50 millions d'euros y sont déjà consacrés. Le "lancement de la mission Hirtzman, [s'effectue] en présence du Commissariat Général à l'Investissement qui consacre dans le programme d'investissements d'avenir (PIA) une enveloppe de 50 millions d'euros pour financer les projets de déploiement de bornes de recharge", expliquent les trois ministères.

Seront éligibles, les projets de déploiement à grande échelle de bornes de recharge des agglomérations de plus de 200.000 habitants, ou ceux portés par une région, ainsi que, pour une durée limitée, ceux permettant d'accélérer le déploiement des bornes de recharge sur les autoroutes, dans les parkings de stationnement, et dans les parkings ouverts au public comme les parkings des grandes surfaces.

Qui financera les tarifs préférentiels ?

Par ailleurs, le gouvernement "[souhaite] la mise en place d'un tarif préférentiel sur les péages autoroutiers et pour le stationnement des véhicules électriques". Les mesures envisagées à ce titre ne sont pas encore annoncées, néanmoins certains promoteurs de la voiture électriques ont fait des propositions à Bercy afin de trouver une solution qui ne grève pas les finances publiques.

S'agissant du tarif autoroutier préférentiel, une piste évoquée serait le versement aux propriétaires de voitures électriques d'une certaine somme utilisable sur le réseau français. Ce montant, qui pourrait aller jusqu'à 2.000 euros, serait versé par les concessionnaires autoroutiers via, par exemple, la fourniture d'une carte de télépéage prépayée. En contrepartie, les concessionnaires obtiendraient un rallongement de la durée de leurs concessions autoroutières.

Quant à l'allègement des tarifs de stationnement, il ne pourra pas se faire sans l'accord préalable des collectivités locales concernées qui établissent les règles du stationnement payant conformément au Code général des collectivités territoriales.

Par ailleurs, le bonus pour les véhicules électriques fixé à 7.000 euros sera prolongé en 2013, "en étendant l'éligibilité des entreprises et des acheteurs publics à ces bonus et en engageant une démarche d'exemplarité de la commande publique de véhicule de l'Etat, qui devra

être à 25% électrique ou hybride", indiquent les ministères, ajoutant que des bornes de recharges seront installées dans les ministères et les administrations.

Les industriels en ordre de bataille

Parallèlement, la Caisse des Dépôts (CDC), ERDF, PSA Peugeot Citroën et Renault ont annoncé avoir signé, à l'issue de la conférence de presse des ministres, "un protocole en vue de la création d'une structure commune pour développer les services d'itinérance de recharge des véhicules électriques et hybrides rechargeables", le Groupement pour l'itinérance des recharges électriques de véhicules (Gireve).

Les quatre groupes entendent offrir aux utilisateurs un bouquet de services à la carte. "Les conducteurs pourront localiser et utiliser les bornes de recharge existantes, quel qu'en soit le propriétaire : collectivité locale, propriétaire de parking, opérateur de mobilité etc", indiquent-ils, ajoutant que "des applications informatiques sur GPS ou "smartphone" permettront de localiser toutes les bornes disponibles et éventuellement les réserver".

Par ailleurs, le Gireve devra créer les standards d'échanges de données, permettant la compensation des paiements de services entre les opérateurs, et il représentera la France vis-à-vis des autres pays pour que ces standards s'étendent aux échanges transfrontaliers.

Quant aux fournisseurs de bornes de recharge, certains se réjouissent, à l'image de DBT-CEV qui se dit "ravi des mesures de soutien visant à développer l'essor du véhicule électrique et d'infrastructures de recharge en France". Le fabricant français, qui participera aux travaux de la mission Hirtzman, estime qu'il s'agit là d'"un nouvel élan" pour développer le marché des voitures électriques.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…