En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Lancement d'une plateforme pour la promotion de la RSE

Gouvernance  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com

Annoncée lors de la conférence environnementale de septembre 2012 et très attendue depuis, la plate-forme pour la promotion de la responsabilité sociale des entreprises (RSE) a officiellement été installée lundi 17 juin par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Son objectif ? "Etre un lieu de dialogue et de concertation", "donner un nouveau souffle et une cohérence globale à la dynamique de RSE".

Hébergée par le Commissariat général à la stratégie et à la prospective (ex Conseil d'analyse stratégique), cette plate-forme doit notamment permettre le suivi de l'application des obligations légales en matière de reporting extrafinancier. "Le cadre juridique manque d'ambition et les thèmes de reporting ne sont pas toujours pertinents. Il vous faudra avancer sur ce sujet", a déclaré Jean-Marc Ayrault. Pour rappel, le gouvernement a annoncé en septembre dernier la suppression du critère de cotation dans le décret du 24 avril 2012. Mais cette suppression n'est toujours pas effective.

Dans ses réflexions la plate-forme va sans doute s'appuyer sur le rapport récent remis par Lydia Brovelli, Xavier Drago et Éric Molinié aux ministres en charge de l'économie, du commerce extérieur, de l'écologie et du travail. Le rapport, intitulé "Responsabilité et performance des organisations", présente 20 propositions pour renforcer la démarche RSE des entreprises, des organisations et des administrations publiques.

Ces propositions sont organisées autour de quatre axes de progrès : développer une culture de performance globale, améliorer la fiabilité des informations extra-financières, favoriser l'investissement responsable, positionner la France à l'international en matière de RSE.

De son côté l'Etat entend être exemplaire : "Car l'Etat et les pouvoirs publics ne peuvent pas s'exonérer des recommandations qu'ils adressent aux entreprises. L'Etat se doit d'être exemplaire, et j'ai d'ores et déjà ouvert plusieurs chantiers, comme la préparation d'un plan national d'action pour les achats publics durable", a déclaré le Premier ministre.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager