En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Projet Cigeo : les associations engagent la responsabilité de l'Andra

Energie  |    |  Graziella Dode Actu-Environnement.com

A la veille de l'ouverture du débat public sur le projet de centre industriel de stockage géologique de déchets nucléaires (Cigeo) à Bure (Meuse), le réseau "Sortir du Nucléaire" déclare engager la responsabilité pour faute de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra). Les associations BureStop55, Mirabel Lorraine Nature Environnement, Les Habitants Vigilants du canton de Gondrecourt-le-Château, Cedra52 et l'Asodedra se joignent à cette action.

L'Andra aurait "délibérément dissimulé l'intérêt de la ressource géothermique à Bure afin de favoriser l'implantation du site national prévu pour l'enfouissement des déchets radioactifs en profondeur", affirment ces associations. Selon elles, plusieurs paramètres démontrent que le forage effectué en 2008 a été faussé. Celui-ci annonçait un potentiel géothermique médiocre sur la zone d'implantation du projet.

Pourtant, dans sa réponse à la mise en demeure adressée par les associations en décembre 2012, l'Andra aurait reconnu que la ressource géothermique à l'aplomb du site de Bure était "bonne". Mais "elle refuse d'en tirer les conséquences", estiment les associations. Selon elles, les cartes que l'Andra utilise pour se justifier sont "destinées à l'installation de pompes à chaleur à très faible profondeur, ce qui n'a pas rien à voir avec la géothermie profonde".

Malgré les oppositions au projet Cigeo, le plan de gestion des déchets radioactifs 2013-2015 rappelle que la loi du 28 juin 2006 prévoit la mise en place d'un centre de stockage réversible en couche géologique profonde pour 2025.

Réactions4 réactions à cet article

 

Comme d'habitude ces associations préfèrent nier l'existence des déchets et de la possibilité de les stocker dans l'argile de façon bien plus sure qu'ailleurs. Niant toutes les compétences des géologues qui ne sont pas de leur avis, elles font du bruit...
Ce nihilisme qui déploie toutes ses forces en contournant le VÉRITABLE sujet est inacceptable.
Tout le monde veut de l'électricité, mais personne ne veut la payer 50 a 100 fois plus cher, pas même ces associations. Même les allemands disent que le stockage géologique profond est dans l'état actuel des connaissances scientifiques, la meilleure solution pour stocker en sécurité ces déchets. Une concession a été faite pour les nihilistes : la réversibilité, qui d'après une démonstration d'un expert de l'IRSN que j'ai vue, n'a pas de sens. En tout cas, pas tel que c'est écrit dans la loi actuelle du PNGMDR. Il faisait la démonstration que quelle que soit la date limite de réversibilité choisie, ce n'est que remettre le PB a plus tard, donc aux génération futures. Cette concession fort couteuse (était-ce le but de ces association antinucléaires ? Oui, car plus c'est cher moins on réfléchit a sa construction, mais dans leur précipitation, ces assos avaient oublié un paramètre : le temps, car les investissements seront étalés sur plusieurs décennies ou siècles, donc le cout du KWh nucléaire, qui est en fait leur vraie cible a moyen long terme, n'en sera que faiblement impacté.

Sceller efficacement c'est ça la vraie question !

Atomicboy44 | 12 mai 2013 à 23h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ne pas produire de déchets c'est ça la vraie question!

Baudou1 | 14 mai 2013 à 17h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Baudou

Certes, mais que faites vous de ceux qui existent déjà ? Doit -on faire comme s'ils n'existaient pas ?
Vous restez trop bloquée sur l'amont, or le sujet de CIGEO est l'AVAL !

N'oubliez pas qu'il n'y a pas que l'électronucléaire qui produit des déchets, la médecine et les applications scientifiques en produisent également. Devrions nous arrêter de chercher et de soigner ?
Avez vous envisagé d’arrêter de faire des radioscopie ?
Envisagez vous d'arrêter d'utiliser les scanners hospitaliers ?
Généraliser les IRM ? Mais alors comment ferait on pour produire l'électricité qui alimente ces grosses machines fortement consommatrices d'électricité ? Avec des ENR intermittentes ?

Les déchets nucléaires sont comme tous les déchets de tout temps : ils se dégradent (on dit désintègrent), il y a deux différences majeures :
- le niveau de radiotoxicité
- la période (demie-vie) de radiotoxicité.

Et puis, un autre déchets invisible empoisonne l'atmosphère : le CO2. Souhaiter ne pas produire de déchets c'est se passer de toutes les formes d'énergies autres que la forces humaine et/ou animale.

Bref, Bienvenu chez les Amisch (entre autres) !

J'insiste donc, les déchets sont là, et il faut trouver comment sceller définitivement le trou tout en gardant un œil sur le "bouchon" le plus longtemps possible.

Atomicboy44 | 14 mai 2013 à 18h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

AtomicBoy.

Je ne nie aucunement la réalité des déchets nucléaires sachant que j'habite la région (sans doute) la plus exposée en la matière.

Toutefois il me semble intéressant d’explorer plus d'une solution en la matière maintenant que nous sommes devant le fait accompli.

A l'image de ce qui devrait se faire pour les autres déchets l'enfouissement devrait rester l’exception et non la règle. J'utilise à dessein le conditionnel puisque une grande part de nos déchets ménagers sont enfouis pour les raisons économiques à l'encontre de nos engagements en la matière.

Ne pensez vous pas qu'il soit possible de continuer à exploiter le potentiel radiatif du déchets jusqu'à son épuisement à des niveaux plus faibles? Pourquoi ne pas concevoir des plus petites unités que nos centrales pour une production locale à partir de ces déchets avec des rendements plus faibles sans doute mais qui épuiserait la radiation?

D'autres idées?

Baudou1 | 15 mai 2013 à 09h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager