Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Qualité de l'air : une perception pessimiste des franciliens, selon un sondage Airparif

Transport  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

"Les personnes interrogées dressent un portrait de l'évolution de la qualité de l'air plus pessimiste que les études ne le démontrent", constate l'association Airparif devant les résultats de son sondage Ifop sur la perception des franciliens à l'égard de la qualité de l'air. L'association les interroge tous les cinq à six ans sur ces questions.

"Bien que toujours préoccupante, avec environ trois millions de franciliens toujours exposés à un air qui ne respecte pas la réglementation, les tendances sont plutôt stables le long du trafic ces cinq dernières années", estime-t-elle.

Selon ce sondage, en matière d'environnement, la thématique qui préoccupe le plus les personnes interrogées est le changement climatique (28% des sondés), puis arrivent la pollution de l'air (23%), l'alimentation (17%) et enfin la qualité de l'eau et la gestion/tri des déchets (respectivement 10% des personnes interrogés).

83% des sondés considèrent que la qualité de l'air à Paris et en Ile-de-France est mauvaise ou très mauvaise. 64% estiment que celle-ci s'est détériorée au cours des dix années passées. Pour ces derniers, les principaux responsables sont pour 38% des personnes interrogées, les transports routiers, les industries pour 23% des sondés, le mode de vie des habitants pour 13%, l'évolution des émissions de polluants venant d'autres régions ou pays pour 4% et les transports aériens pour 3%.

35% personnes interrogées disent qu'eux ou l'un de leurs proches souffrent de troubles liés à la pollution de l'air.

Réactions4 réactions à cet article

 

Les résultats du sondage sont éloquents. La qualité de l'air étant un problème sans cesse abordé, ne serait-ce que dans la publication des index de qualité le public est finalement plus intoxiqué par ces informations que par la qualité de l'air respiré.
Les organismes de mesure de la qualité de l'air nous apprennent qu'en absence de vent l'air est plus pollué. Finalement c'est bien la seule chose qu'ils nous apprennent.
Par prudence ils ne s'aventurent pas à analyser l'air des longues sections recouvertes du périphérique. Dispositif contribuant (fortement) a l'intoxication des usagers.

ami9327 | 03 novembre 2014 à 12h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ben, il faut dire qu'Airparif fait tout pour que la perception de la qualité de l'air par les habitants de l’Île-de-France soit pessimiste !

Laurent Berthod | 03 novembre 2014 à 12h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Merveilleux sondage qui démontre l'efficacité du matraquage médiatique par les marchands de peurs.

Sondage également prévisible. Combien d'argent jeté par la fenêtre ?

Wackes Seppi | 03 novembre 2014 à 21h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est pas pour ça qu'ils changent leurs habitudes

lio | 04 novembre 2014 à 11h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager