Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Qualité de l'air : des données désormais plus facilement accessibles

Risques  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Deux acteurs impliqués dans le suivi de la qualité de l'air mettent à disposition en cette rentrée leurs données de façon facilitée. Ainsi l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris) propose de rendre plus accessible les informations sur la qualité de l'air dont il dispose à travers son site Géod'air. Grâce à une carte interactive, les utilisateurs pourront visualiser les données et statistiques de mesure de la qualité de l'air dans toute la France, en temps quasi-réel. Le site permet également des recherches historiques et de suivre l'évolution des concentrations dans le temps, mais également présente la réglementation en vigueur.

La fédération nationale des associations agréées de surveillance de la qualité de l'air, Atmo France, souhaite également mieux diffuser les données produites par les associations régionales du réseau et l'indice Atmo grâce à un portail Open data. « Les flux sur les épisodes de pollution, les concentrations observées et cartographiées, les émissions et les expositions des populations et territoires en dépassement sur les valeurs réglementaires seront accessibles à partir du quatrième trimestre 2021 », précise la fédération. La mise à jour des données est effectuée quotidiennement au plus tard à 14 heures.

Réactions1 réaction à cet article

 

Je m'efforcerais de regarder, car sur le Mans c'est souvent hyperpollué, cadeau du nord est et ma petite fille est très souvent malade à ce moment la.
La vie est injuste quand le vent est sud ouest on envoie aux francilliens un air frais et pur venant de la mer, des nuages pour faire le ménage, mais quand le vent est nord est ils nous refilent la pollution qui rend les Manceaux surtout les enfants, malades.
Dans 10 ans peut être la disparition des diésels changera ça.

pemmore | 17 septembre 2021 à 13h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Portail web de prise de RDV avec les services déchets des collectivités Infinitri