En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Qualité de l'air : l'agrément des associations de surveillance relève désormais du préfet

Risques  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

Un décret, publié le 13 décembre au Journal officiel, transfert du ministre chargé de l'Environnement au préfet de région, les décisions relatives à l'agrément des associations agréées de surveillance de la qualité de l'air (AASQA). Les décisions concernées sont la délivrance de l'agrément lui-même, valable pour une durée maximale de trois ans, sa suspension ou son retrait.

Les AASQA sont chargées, dans chaque région, de surveiller et prévoir la qualité de l'air par des mesures, des modélisations et des inventaires, rappelle Atmo France. « Leur champ d'intervention couvre un large panel de polluants réglementés (particules, oxydes d'azote et de soufre, ozone...) étendu aux gaz à effet de serre, à l'air intérieur, aux pesticides dans l'air, aux pollens, aux odeurs, etc. », détaille la fédération des AASQA. La gouvernance de ces structures est quadripartite : État et Ademe, collectivités territoriales, entreprises, associations et personnalités qualifiées.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager