En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les parcs nationaux de Fontainebleau et de Calanques sont en bonne voie

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Le comité de pilotage qui planche depuis un an sur la faisabilité du projet du parc national sur le massif forestier de Fontainebleau, a remis son rapport jeudi 27 janvier à la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet.

Ce massif de plus de 28.000 hectares a été classé forêt de protection en 2002 et compte plusieurs réserves biologiques intégrales. Depuis 1998, il a également le label "Man and Biosphere" de l'Unesco. "On recense jusqu'à présent sur ce massif, 215 espèces d'oiseaux dont 102 nicheuses, 54 espèces de mammifères, 12 espèces d'amphibiens, 11 espèces de reptiles… mais également des gorges, un désert et des forêts particulières avec ses célèbres roches aux formes variées", a rappelé le ministère.

La ministre s'est réjouie hier de la "volonté des élus locaux d'approfondir la réflexion" sur un nouveau statut pour la Forêt de Fontainebleau. Elle s'est dite favorable à la constitution d'un groupement d'intérêt public (GIP) d'études qui aura pour objectif de poursuivre l'étude du projet. ''La question des continuités écologiques, des traversées routières, et la question de la gouvernance du massif, qui cumule aujourd'hui plus de quinze statuts juridiques différents, devront ainsi être traitées prioritairement'', a précisé Frédéric Valletoux, Maire de Fontainebleau et conseiller régional d'Ile-de-France, qui a remis le rapport.

De son côté, le ministère de l'Ecologie a également précisé que le GIP devra se pencher sur le statut final de la structure de gouvernance (parc national, grand site de France, patrimoine mondial de l'Unesco,…). Les élus devront en outre traiter de la fréquentation et la régulation du massif , ou encore de la chasse et de l'exploitation forestière.

La prochaine étape pour M. Valletoux sera de ''solliciter la participation de la Région et du Département, aux côtés des élus locaux et des services déconcentrés de l'Etat, au GIP d'études qui pourrait être crée courant 2011'', avec comme objectif de créer un nouveau parc à l'horizon 2020.

Bientôt un parc national des Calanques

Près plus de deux ans de débats, le parc national des calanques devrait quant à lui voir le jour fin 2011, selon l'AFP. Le parc, qui concerne cinq communes dont celles de Marseille, Cassis et la Ciotat, s'étend sur 11.200 hectares sur terre et 48.000 en mer. C'est le 11 février que l'assemblée générale du GIP devra trancher. "Nous nous acheminons vers des points de convergence" de nature à finaliser la charte du parc, a indiqué le député (UMP) Guy Teissier. Mais avant, 200 acteurs locaux seront concertés et une enquête publique sera lancée. La délimitation de zones marines protégées doit être encore réglée. Alors que l' Etat veut des réserves correspondant à 10% de la surface en coeur de parc, les pêcheurs professionnels y sont contre.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager